June 7, 2018 / 12:04 PM / 4 months ago

Malgré la crise, le diesel aura ses états généraux

PARIS (Reuters) - L’association “Diéséliste de France” organisera bien de nouveaux états généraux du diesel cette année malgré la disgrâce que connaît ce type de motorisation, mais selon une formule différente pour tenter de toucher un public plus large.

L'association "Diéséliste de France" organisera bien de nouveaux états généraux du diesel cette année malgré la disgrâce que connaît ce type de motorisation, mais selon une formule différente pour tenter de toucher un public plus large. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

Contrairement aux deux éditions précédentes, les débats entre experts ne se tiendront pas physiquement devant un public de professionnels mais dans un studio de télévision pour une diffusion digitale la plus large possible.

En 2015, les 2e états généraux du diesel avaient réuni 400 participants au salon Equip Auto, porte de Versailles, tandis que la première édition, en 2014, avait rassemblé plus de 800 personnes aux Docks d’Aubervilliers.

“Réunir tous les professionnels n’est pas un problème, on le fait régulièrement car plus le sujet du diesel devient difficile pour eux, plus ils sont inquiets et plus ils ont besoin d’informations”, a expliqué à Reuters Fabrice Godefroy, président de Diéséliste de France. “Le problème, maintenant, c’est d’aller au-delà, et pour toucher plus large il faut passer par les réseaux sociaux.”

Une semaine avant l’ouverture du Mondial de l’automobile, les prochains états généraux aborderont notamment, le 24 septembre, les dernières évolutions technologiques pour tenir les objectifs européens de 2020 en matière d’émissions d’oxydes d’azote (NOx), comme le système développé par l’allemand Bosch pour porter à 200 degrés la température à l’échappement, même en ville.

S’il est plus vertueux que l’essence en consommation et en CO2, le diesel est plus coûteux à dépolluer, et c’est ce handicap qui a définitivement pris le dessus depuis l’affaire de trucage des émissions polluantes de Volkswagen, notamment pour la circulation en zone urbaine.

La baisse des ventes de diesel pour les voitures particulières n’a cessé de s’accélérer l’an dernier en Europe et en France, faisant passer cette technologie derrière l’essence et à un plus bas de 40% depuis mars dans l’Hexagone, où la filière diesel représente 12.000 emplois directs.

Lancée en 2012, l’association “Diéséliste de France” regroupe 250 centres techniques spécialisés dans l’entretien et la mise au point des moteurs diesel. Elle a ajouté sous son logo “spécialiste gestion moteur” pour ne pas se cantonner à cette technologie et élargir ses compétences à des motorisations essence plus en vogue, comme l’hybridation 48 volts et les biocarburants.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below