June 4, 2018 / 11:07 AM / 4 months ago

Le gouvernement dément tout "match" contre les syndicats

PARIS (Reuters) - Le gouvernement s’est défendu lundi de vouloir court-circuiter les corps intermédiaires malgré les critiques des syndicats sur la politique “d’affrontement” du gouvernement.

Le gouvernement s'est défendu lundi de vouloir court-circuiter les corps intermédiaires malgré les critiques des syndicats sur la politique "d'affrontement" du gouvernement. "Le match n'est pas contre les syndicats. On a besoin de syndicats dans ce pays pour représenter les travailleurs", a déclaré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud (photo), sur CNews. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

“Le match n’est pas contre les syndicats. On a besoin de syndicats dans ce pays pour représenter les travailleurs”, a déclaré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur CNews.

“Le match, il est contre le chômage et contre le déclin de la France. On a commencé à gagner les premiers points. Mais on n’est pas à la fin du tournoi.”

Emmanuel Macron a entrepris durant sa première année de présidence une série de réformes sociales - sur le Code du travail, l’assurance chômage et la formation professionnelle, la SNCF ou encore la fonction publique - qui ont fortement éprouvé les liens entre syndicats et gouvernement.

Malgré les critiques de ces derniers, la contestation dans la rue est restée limitée et la grève intermittente de la SNCF, qui en était à son 13e épisode samedi et dimanche, connaît également une baisse dans la participation.

“Sur le plan national, le président considère que la conduite des grandes réformes relève du domaine de l’Etat. Il veut bien associer les syndicats à une concertation pour avis, mais la décision ultime ne leur appartient pas”, a déclaré le spécialiste du dialogue social et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Raymond Soubie, dans une interview au Parisien.

Il précise que cette méthode est venue “heurter” les syndicats réformistes, notamment la CFDT, considérée comme l’interlocuteur privilégié par François Hollande.

SORTIE DE CRISE “PROCHE” À LA SNCF

Selon le ministre des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, il s’agit d’”un gouvernement qui décide et qui met en oeuvre ce pour quoi il a été élu”.

“Ça change pour certains partenaires sociaux qui avaient l’habitude d’une oreille à la fois attentive, mais peut-être un peu trop exécutante”, a-t-il dit sur Public Sénat.

La CFDT, qui estime qu’il y a au gouvernement une volonté de mener à “l’affrontement”, ouvre ce lundi son 49e congrès confédéral pour décider de la ligne de conduite à adopter pour les quatre prochaines années.

Elle dit attendre d’Emmanuel Macron des avancées sur le plan pauvreté et sur la loi Pacte pour stimuler la croissance des entreprises, afin de compenser des politiques fiscales vécues “comme des politiques injustes par les travailleurs”.

Selon Raymond Soubie, “il serait dangereux” pour le gouvernement de “fermer la porte” à la CFDT “si la conjoncture économique change ou que l’effet des réformes tarde à venir”. “Il aura besoin des syndicats réformistes et de Laurent Berger.”

L’ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy prévoit par ailleurs une sortie de crise proche à la SNCF. “La loi va bientôt être adoptée, la messe sera dite. De plus, les grévistes entrent dans leur vingtième et leur trentième jour de grève. Il leur sera difficile de tenir”, a-t-il déclaré.

Le gouvernement a également fait des concessions dans le dernier “quart d’heure” à la CFDT et l’UNSA, deux des quatre syndicats représentatifs à la SNCF, ajoute-t-il.

Le projet de loi “pour un nouveau pacte ferroviaire” doit faire l’objet d’un vote solennel au Sénat le 5 juin, puis d’une commission mixte paritaire (CMP), à la mi-juin.

La chambre haute a introduit de nombreux amendements, dont une partie avec l’aval du gouvernement et sur proposition des syndicats réformistes, pour préciser le volet social de la réforme. Ces derniers attendent encore les débats de la CMP pour se prononcer sur une éventuelle fin de grève.

Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below