June 4, 2018 / 9:57 AM / in 4 months

Kohler prouvera qu'il a respecté la loi, dit l'Elysée

PARIS (Reuters) - Alexis Kohler prouvera qu’il a respecté la loi et mettra ainsi fin au “soupçon totalement infondé” qui pèse sur lui, a déclaré lundi la présidence de la République après l’ouverture d’une enquête sur le secrétaire général de l’Elysée.

Alexis Kohler prouvera qu'il a respecté la loi et mettra ainsi fin au "soupçon totalement infondé" qui pèse sur lui, a déclaré lundi la présidence de la République après l'ouverture d'une enquête sur le secrétaire général de l'Elysée. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Le Parquet national financier (PNF) a annoncé lundi que l’enquête porterait sur les conditions dans lesquelles il a exercé des fonctions publiques, tout en ayant des liens avec l’armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC).

L’association de lutte anticorruption Anticor a porté plainte pour prise illégale d’intérêt et trafic d’influence, contre ce proche conseiller d’Emmanuel Macron.

“Alexis Kohler a pris note du dépôt de plainte de l’association Anticor qui le vise. De notre point de vue, cette plainte s’appuie sur des articles de presse de Mediapart qui contiennent de nombreuses et graves erreurs factuelles”, déclare la présidence de la République.

“Monsieur Kohler tient à préciser qu’il a toujours tenu sa hiérarchie informée des liens personnels qu’il avait avec l’entreprise MSC. Il s’est en conséquence systématiquement déporté de toute délibération et de toute décision ayant trait à cette entreprise. Dans toutes les fonctions qu’il a occupées : à l’APE (Agence des participations de l’Etat-NDLR), en cabinet ministériel et à l’Elysée”, ajoute-t-on.

“Sa hiérarchie, qui était donc informée de ses liens personnels, a naturellement veillé au conflit d’intérêt potentiel. C’est donc bien volontiers que Monsieur Kohler communiquera spontanément au parquet l’ensemble des documents qui prouvent sa conduite respectueuse du droit dans toutes les circonstances de son parcours professionnel et mettra ainsi un terme à bref délai au soupçon totalement infondé qui a été jeté sur lui, à l’évidence en raison de ses fonctions de secrétaire général de l’Elysée”, conclut la présidence.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below