June 1, 2018 / 4:34 PM / 6 months ago

3.500 hectares de Cognac touchés à 80% par la grêle

Quelque 3.500 hectares de vignes du Cognac ont été détruits à 80% par la grêle samedi dernier, a confirmé vendredi la préfecture de Nouvelle-Aquitaine. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

BORDEAUX (Reuters) - Quelque 3.500 hectares de vignes du Cognac ont été détruits à 80% par la grêle samedi dernier, a confirmé vendredi la préfecture de Nouvelle-Aquitaine après une réunion de bilan à huis clos entre les professionnels et les services de l’Etat.

Cette réunion, qui s’est tenue au siège du Bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC) à Cognac (Charente), a permis de dégager des mesures d’accompagnement des viticulteurs victime de deux épisodes successifs de grêle qui ont touché samedi dernier 10.000 hectares de vignes “concernés à des degrés divers sur l’ensemble du vignoble”.

Il a ainsi été décidé de mettre en place des mesures fiscales dont “le recours à l’activité partielle ou encore le report de cotisations sociales” à la Mutualité sociale agricole (MSA), explique la préfecture. “Le secteur bancaire et des assurances, représenté lors de la réunion met en œuvre des procédures d’accompagnement des viticulteurs au cas par cas”.

Devant la fréquence des aléas climatiques” dans le vignoble charentais (70.000 hectares environ), qui avait déjà été victime l’année dernière du gel tardif au mois d’avril, les filières appuyées par les Chambres d’Agriculture ont demandé une amélioration du “contrat-socle” des assurances récolte, contrat aidé à hauteur de 65% par l’Union européenne (UE) “afin de permettre aux viticulteurs de bénéficier pleinement de ce dispositif qui aujourd’hui est mal adapté à la viticulture”.

Ces filières ont également demandé la création d’un nouveau dispositif fiscal “permettant aux agriculteurs de mettre en épargne non soumise à l’impôt une partie de leurs résultats sur les bonnes années” afin de les réutiliser en cas d’aléas.

“Ces demandes vont être transmises aux ministres de l’Agriculture et de l’Alimentation, et de l’Économie et des Finances”, indique le communiqué.

Enfin, le réseau Anelfa (Association nationale d’étude et de lutte contre les fléaux atmosphériques) sera densifié en portant de 96 à 121 le nombre de générateurs anti-grêle qui permettent de réduire la taille des grêlons.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below