June 1, 2018 / 2:34 PM / 6 months ago

Acier: L'UE ouvre une procédure contre les USA devant l'OMC

L'UE a ouvert vendredi une procédure devant l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre la décision américaine d'imposer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'UE. /Photo prise le 22 mai 2018/REUTERS/Yves Herman

GENEVE (Reuters) - Comme elle l’avait annoncé, l’Union européenne a ouvert vendredi une procédure devant l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre la décision américaine d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de l’UE.

Le bloc communautaire a déposé une requête pour consultations avec les Etats-Unis sur ces droits de douane, ce qui constitue la première étape dans le processus de règlement des différends à l’OMC.

“Le secrétariat de l’OMC a reçu la requête de l’UE pour des consultations sur les mesures prises par les Etats-Unis en vertu de la section 232” (du Trade Expansion Act de 1962, qui justifie des restrictions à l’importation par des motifs de sécurité nationale), a déclaré un responsable de l’institution basée à Genève. Le texte de cette requête ne sera rendu public que lorsqu’il aura été présenté à tous les pays membres.

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström a déclaré que la porte de la négociation avec les Etats-Unis était close pour le moment.

“Nous n’étions pas encore à la table des négociations. Notre offre était: ‘Eloignez de nous ce pistolet, asseyons-nous ensemble autour de la table en tant qu’amis et partenaires égaux, et discutons’, ce qui aurait pu aboutir à des négociations”, a expliqué Cecilia Malmström lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

“Nous n’avons jamais obtenu ça. Pour le moment, cette porte est donc fermée”, a-t-elle ajouté.

Le président Donald Trump a annoncé en mars dernier l’imposition de droits de douane sur l’acier et l’aluminium importés aux Etats-Unis, en accordant des exemptions jusqu’à ce vendredi à l’UE, au Canada et au Mexique, dans l’espoir de forcer Bruxelles, Ottawa et Mexico à faire des concessions commerciales.

Stephanie Nebehay; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below