May 31, 2018 / 3:28 PM / 6 months ago

Commerce: Lemoyne dénonce le protectionnisme malavisé américain

La décision des Etats-Unis d'imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium européens et leurs projets concernant l'automobile ne sont que du protectionnisme maquillé, a déploré jeudi le secrétaire d'État français à l'Europe et aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - La décision des Etats-Unis d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium européens et leurs projets concernant l’automobile ne sont que du protectionnisme maquillé, a déploré jeudi le secrétaire d’État français à l’Europe et aux Affaires étrangères.

Jean-Baptiste Lemoyne a appuyé la décision européenne de répliquer à ces décisions, notamment en frappant certains produits américains.

“Cette liste est en cours d’examen à l’OMC mais d’ici la mi-juin cet examen sera terminé et nous serons alors en mesure de pouvoir mettre en place ces mesures de rééquilibrage”, a-t-il dit à des journalistes.

Outre ces mesures de rétorsion, l’UE va saisir l’Organisation mondiale du Commerce (OMC).

Quant aux mesures que pourrait prendre l’administration américaine contre le secteur automobile européen, le secrétaire d’Etat a estimé que “le thème de la sécurité nationale s’agissant des automobiles peut prêter à sourire. On est là dans l’habillage de mesures véritablement protectionnistes”.

“Aujourd’hui en matière de commerce international, nous dansons tous au bord du gouffre, on est un peu au bord du précipice et donc ça nécessite beaucoup de maîtrise pour montrer aux Etats-Unis qu’ils se fourvoyent”, a-t-il ajouté, soulignant l’importance de réformer l’OMC comme le souhaite Emmanuel Macron.

Le président français a souhaité mercredi l’ouverture d’une négociation sur une telle réforme entre l’Union européenne, les Etats-Unis, la Chine et le Japon, ouverte ensuite aux autres partenaires, en réponse aux attaques de Donald Trump.

“Pendant que les dirigeants se font des petits plaisirs comme ça avec des mesures qui donnent l’impression qu’on montre les muscles en pointant du doigt des alliés, dans la vraie vie, qu’est-ce qui se passe ? Ces droits de douane vont renchérir le coût des produits et au final, qui paye l’addition? C’est bien le consommateur, le consommateur américain”, a poursuivi Jean-Baptiste Lemoyne.

Jean-Baptiste Vey et Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below