May 31, 2018 / 3:28 PM / 3 months ago

Babtchenko: Critiquée, l'Ukraine défend sa mise en scène

KIEV (Reuters) - L’Ukraine, critiquée pour avoir mis en scène le faux assassinat d’Arkadi Babtchenko, prétendument abattu mardi à Kiev sur ordre des services secrets russes, a défendu jeudi cette machination, seul moyen selon elle de sauver le journaliste russe.

L'Ukraine, critiquée pour avoir mis en scène le faux assassinat d'Arkadi Babtchenko, prétendument abattu mardi à Kiev sur ordre des services secrets russes, a défendu jeudi cette machination, seul moyen selon elle de sauver le journaliste russe. /Photo prise le 31 mai 2018/REUTERS/Valentyn Ogirenko

La Sécurité d’Etat ukrainienne (SBU) a révélé mercredi après-midi lors d’une conférence de presse avoir mis au point ce scénario et fait croire à la mort de Babtchenko pour protéger le journaliste et tenter de démasquer les agents qui cherchaient à le faire assassiner.

A la stupéfaction générale, Babtchenko, violent critique du président Vladimir Poutine, est apparu bien vivant en pleine conférence de presse et a expliqué aux journalistes le subterfuge.

Un homme de nationalité ukrainienne a été arrêté dans le cadre de l’enquête. Selon Kiev, il aurait reçu 40.000 dollars des services secrets russes pour trouver un homme de main chargé d’abattre Babtchenko.

Pour accréditer leur manipulation, les autorités ukrainiennes avaient donné force détails sur la mort du journaliste, allant jusqu’à distribuer des photos de son “cadavre” baignant dans une mare de sang.

Pour de nombreux commentateurs, cette façon de faire est plus que douteuse et risque même de se retourner contre l’Ukraine, au profit de Moscou qui a pu dénoncer une “hystérie” antirusse autour de ce faux assassinat.

“Soulagé qu’Arkadi #Babtchenko soit en vie !”, a écrit sur Twitter Harlem Désir, représentant de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias.

“Je déplore la décision de diffuser de fausses informations sur la vie d’un journaliste. Le devoir d’un Etat est de fournir au public des informations correctes”, a toutefois ajouté Harlem Désir, qui s’est rendu à Kiev pour apporter son soutien aux journalistes sur place.

“PAS D’AUTRE MOYEN”

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a jugé intolérable et inadmissible le coup monté par les services secrets ukrainiens, estimant qu’il risquait de miner la crédibilité de toute la profession.

Le président de la FIJ, Philippe Leruth, estime que “les autorités ukrainiennes ont gravement porté atteinte à la crédibilité de l’information et (que) leur communication court le risque d’être prise pour une opération de propagande”.

Michael Carpenter, ancien responsable du ministère américain de la Défense, a estimé que la Russie risquait d’exploiter à son avantage cette affaire “dont le coût (pour Kiev) en termes de crédibilité est énorme”.

“Si cette opération a permis de mettre en lumière les activités des agents russes impliqués dans ce complot, alors cela en valait la peine”, a-t-il cependant poursuivi sur Twitter.

On ignore pour l’instant si le coup monté par les autorités ukrainiennes a permis d’obtenir des informations sur le réseau qui aurait cherché à abattre le journaliste russe.

Le président ukrainien Petro Porochenko a reçu mercredi soir Babtchenko. “Je suis absolument convaincu qu’il n’y avait pas d’autre moyen d’agir. Vous êtes vraiment un sacré type !”, a lancé le chef de l’Etat au journaliste.

Le ministre ukrainien de l’Intérieur, Arsen Avakov, s’est dit “surpris” et “choqué” par les “donneurs de leçons” qui voudraient faire la morale au gouvernement ukrainien.

“Si nous avions pu faire autrement, nous l’aurions fait. Nous avons sauvé une vie, détruit un réseau potentiel (...), cela suffit pour nous satisfaire”, a-t-il dit.

L’ambassade d’Ukraine à Londres a demandé aux alliés de Kiev de comprendre qu’il était vraiment nécessaire de recourir à cette méthode “peu orthodoxe” pour déjouer les tentatives de déstabilisation menées par la Russie.

“COMME SHERLOCK HOLMES”

Arkadi Babtchenko a défendu les agissements du SBU qui, a-t-il dit, lui a “sauvé la vie”. “La presse anglaise affirme que toute cette opération a fait plus de mal que de bien (à l’Ukraine)”, a-t-il écrit sur Facebook. “Mais si vous voulez me donner des leçons sur la façon de protéger ma famille, alors donnez-moi un passeport britannique et assurez donc ma protection.”

Anton Gerachtchenko, conseiller du ministre ukrainien de l’Intérieur, avait fourni mardi des détails très précis sur l’”assassinat” du journaliste. Selon lui, Babtchenko avait été abattu de plusieurs balles dans le dos alors qu’il se trouvait dans la cage d’escalier de son immeuble et sa femme avait ensuite découvert son corps baignant dans une mare de sang.

Il a expliqué mercredi que tout cela avait été indispensable pour tenter de remonter la filière des tueurs potentiels. L’enquête en cours, a-t-il ajouté, dira ce qu’il en est.

“Après tout, Sherlock Holmes, le héros d’Arthur Conan Doyle, avait lui-même mis sa mort en scène”, a-t-il dit.

Très peu de personnes étaient au courant de cette machination.

Le chef du SBU, Vasil Hritsak, a affirmé que l’épouse de Babtchenko avait été mise dans le secret. “Sa famille était au courant des mesures que nous prenions (...) La famille savait tout”, a-t-il souligné, ce qui semble toutefois contredire les premières déclarations de Babtchenko mercredi lors de la conférence de presse.

Selon Arkadi Babtchenko, les services russes étaient pressés de le faire abattre mais les Ukrainiens ont réussi par divers subterfuges à faire repousser la conclusion fatale de ce “contrat” après la finale de la Coupe de la Ligue de football qui a été disputée à Kiev le week-end dernier.

Avec Julia Fioretti; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below