May 31, 2018 / 1:58 PM / 3 months ago

La Croix-Rouge déploie des chirurgiens et du matériel à Gaza

GENEVE (Reuters) - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé jeudi le déploiement à Gaza de deux équipes chirurgicales, de matériel et de renforts médicaux afin de soutenir les structures de santé locales face au nombre élevé de victimes des affrontements de ces dernières semaines entre Palestiniens et armée israélienne.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR et en anglais ICRC) a annoncé jeudi le déploiement à Gaza de deux équipes chirurgicales, de matériel et de renforts médicaux afin de soutenir les structures de santé locales. /Photo prise le 3 mai 2018/REUTERS/Feisal Omar

“Cet apport de matériel et de spécialistes médicaux soulagera la pression qui s’exerce sur l’infrastructure de santé et facilitera une normalisation de la situation, même si le chemin est encore long”, déclare Robert Mardini, directeur régional des opérations du CICR au Proche et au Moyen-Orient.

L’organisation humanitaire mettra en place une unité chirurgicale de 50 lits dans une aile de l’hôpital Al Chifa, le plus grand de Gaza.

Depuis que les Palestiniens ont commencé à manifester pour le droit au retour des réfugiés devant la frontière entre Israël et Gaza le 30 mars, plus de 13.000 Palestiniens ont été blessés, dont 3.600 par des tirs à balles réelles, précise le CICR, en plus des 115 Palestiniens tués par l’armée israélienne.

“Notre priorité aujourd’hui est clairement d’aider les victimes de blessures par balles. Imaginez, 1.350 personnes avec des cas complexes nécessitant trois à cinq opérations chacune, un total de 4.000 interventions, dont la moitié seront effectuées par des équipes du CICR”, a déclaré Robert Mardini.

“Je pense qu’un tel nombre de cas submergerait n’importe quel système de santé dans le monde”, a-t-il ajouté.

“Au cours des huit dernières semaines, la première prioriété a été de sauver des vies et d’éviter des amputations. Aujourd’hui, les besoins en soins post-opératoires sont massifs à Gaza”, a renchéri le Dr Gabriel Salazar Arbelaez, coordonnateur du CICR pour Israël et les territoires palestiniens.

Robert Mardini a déclaré que l’économie de l’enclave palestinienne, sous blocus israélien et égyptien, “suffoquait”, avec un taux de chômage très élevé, une électricité limitée à quatre heures par jour, un système d’épuration de l’eau hors service qui déverse 20 millions de litres d’eaux usées chaque jour en Méditerranée.

“Toute la bande de Gaza est un navire en perdition”, a-t-il dit.

Stephanie Nebehay, Arthur Connan et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below