May 28, 2018 / 12:32 PM / in 22 days

Netanyahu le 5 juin à Paris pour parler Iran, Syrie

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est attendu la semaine prochaine en France, où il aura notamment des discussions avec Emmanuel Macron sur l’accord nucléaire iranien, le conflit syrien et la situation dans les territoires palestiniens, a-t-on confirmé lundi de source diplomatique.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (photo) est attendu la semaine prochaine en France, où il aura notamment des discussions avec Emmanuel Macron sur l'accord nucléaire iranien, le conflit syrien et la situation dans les territoires palestiniens. /Photo prise le 27 mai 2018/REUTERS/Menahem Kahana

Sur son compte Twitter, l’ambassade d’Israël en France précise que Philippe Etienne, le conseiller diplomatique du président français, était en Israël dimanche pour des discussions préparatoires avec ses homologues. “En tête d’agenda : l’accord iranien, l’Iran, la Syrie, le Liban, les territoires palestiniens”, peut-on lire.

Benjamin Netanyahu est attendu le 5 juin à Paris, entre deux étapes à Londres et Berlin, et abordera ces différents dossiers, a-t-on dit de source diplomatique. L’Elysée s’est refusé pour l’heure à tout commentaire.

Lors d’une rencontre avec les députés du Likoud lundi au Parlement israélien, le Premier ministre a indiqué qu’il s’entretiendrait la semaine prochaine avec la chancelière allemande Angela Merkel, Emmanuel Macron, et possiblement la Première ministre britannique Theresa May.

“Je discuterai avec eux des moyens de stopper les aspirations nucléaires de l’Iran ainsi que son expansion au Moyen-Orient”, a-t-il dit. “Cela fait des années que nous sommes seuls face à ces deux menaces. Je pense que la situation a changé pour le mieux.”

UNE INAUGURATION AU GRAND PALAIS

Emmanuel Macron inaugurera au côté du chef du gouvernement israélien l’exposition “Israël@Lights” au Grand Palais dans le cadre des “Saisons Croisées France-Israël 2018”, une exposition consacrée à l’innovation à l’occasion du 70e anniversaire de la création de l’Etat hébreu, précisent les organisateurs.

Benjamin Netanyahu a effectué deux visites officielles en France depuis l’élection d’Emmanuel Macron : en juillet 2017 pour la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’ et en décembre dernier. Le président français avait alors demandé au chef du gouvernement israélien “un geste courageux envers les Palestiniens” après la décision de Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme la capitale de l’Etat hébreu.

La nouvelle ambassade des Etats-Unis en Israël a été inaugurée le 14 mai dernier dans la ville sainte lors d’une cérémonie dénoncée par la majorité des chancelleries européennes, alors que les tensions avec l’Iran et le Hamas ne cessent de s’aviver.

L’inauguration a été émaillée de manifestations et de heurts qui ont fait plus de 60 morts dans les rangs palestiniens à Gaza.

Depuis le 30 mars, plusieurs dizaines de Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes lors de protestations marquant “La Marche du retour”, qui vise à dénoncer le blocus israélien et à revendiquer le droit des Palestiniens à regagner leurs terres.

Lors d’un entretien téléphonique le 15 mai avec Emmanuel Macron, Benjamin Netanyahu avait souligné qu’Israël “défendra[it] ses intérêts en matière de sécurité”.

John Irish et Sophie Louet, avec Marine Pennetier à Paris et Jeffrey Heller à Jérusalem, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below