May 21, 2018 / 11:22 AM / 7 months ago

Levée de la garde à vue du suspect de la gare de Marseille

La garde à vue de l'homme interpellé samedi à la gare Saint-Charles de Marseille en possession de matériel électrique et électronique pouvant éventuellement servir à la fabrication d'un engin explosif a été levée lundi, a dit à Reuters le procureur de la République de Marseille. /Photo prise le 19 mai 2018/REUTERS/Philippe Laurenson

PARIS (Reuters) - La garde à vue de l’homme interpellé samedi à la gare Saint-Charles de Marseille en possession de matériel électrique et électronique pouvant éventuellement servir à la fabrication d’un engin explosif a été levée lundi, a dit à Reuters le procureur de la République de Marseille.

“L’intéressé fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen de la part de la Bulgarie correspondant à des faits de tentative d’homicide. On a mis fin à sa garde à vue et on lui a signifié la mise en oeuvre de ce mandat européen”, a précisé Xavier Tarabeux.

Le sac du suspect contenait des éléments électriques et électroniques pouvant éventuellement servir à la fabrication d’une bombe mais pas de dispositif prêt à l’emploi.

L’homme, un ressortissant bulgare âgé de 48 ans, avait déclaré aux enquêteurs être originaire de Tchétchénie, la région natale de l’auteur de l’attaque au couteau qui a fait un mort et cinq blessés le 12 mai dans le quartier de l’Opéra, à Paris.

Son identité a finalement été établie dimanche en fin d’après-midi, ce qui a permis de le relier au mandat d’arrêt européen.

Il doit être présenté lundi devant la cour d’arrêt d’Aix-en-Provence. “C’est la procédure normale”, a dit Xavier Tarabeux.

L’interpellation du suspect a entraîné samedi l’évacuation temporaire de la gare Saint-Charles et l’interruption momentanée du trafic ferroviaire.

“On poursuit les investigations au vu des éléments que l’on a pu recueillir sur lesquels il ne s’est pas expliqué au cours de sa garde à vue”, a précisé le procureur.

La section anti-terroriste du parquet de Paris ne s’est pas saisie du dossier, a précisé une source judiciaire.

Jean-François Rosnoblet, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below