March 15, 2018 / 5:21 PM / 3 months ago

Un spécimen d’une espèce de dinosaure inconnue aux enchères

LYON (Reuters) - Le squelette fossilisé d’un grand dinosaure carnivore issu d’une espèce inconnue à ce jour est présenté à Lyon jusqu’au 28 mai, avant sa mise aux enchères le 4 juin à la tour Eiffel.

Le squelette fossilisé d’un grand dinosaure carnivore issu d’une espèce inconnue à ce jour est présenté à Lyon jusqu’au 28 mai, avant sa mise aux enchères le 4 juin à la tour Eiffel. /Photo prise le 15 mars 2018/REUTERS/Emmanuel Foudrot

    Ce squelette de près de 9 mètres de long et de 2,6 mètres de haut a été découvert en 2013 dans la Formation de Morrisson (Wyoming), connue pour concentrer dans ses sous-sols une richesse de vestiges du Jurassique supérieur.

“Il a été identifié dans un premier temps comme un Allosaurus datant entre 157 et 152 millions d’années”, explique Eric Mickeler, expert en paléontologie intervenant pour la maison de vente Aguttes qui réalise les enchères.

“Mais au moment de la préparation du squelette, en 2016, Pascal Godefroit, paléontologue belge, et Simone Maganuco, du Museum d’Histoire Naturelle de Milan, se sont aperçus qu’il présentait des différences anatomiques majeures dont le nombre de dents, la forme du pubis, la longueur des omoplates, les os du crâne”, a-t-il ajouté. “On peut dire que c’est un théropode, mais on n’en sait pas plus.”

    Le spécimen devrait donc faire, après sa vente, l’objet d’études complémentaires et peut-être permettre de définir une nouvelle espèce de dinosaure.

    Le squelette fossile, complet à 70%, ce qui est rare, et dans un très bon état de conservation a été estimé entre 1,2 et 1,8 million d’euros.

    Actuellement propriété d’un homme d’affaire britannique, le dinosaure, présenté au public pendant deux mois et demi dans le vaste hall de l’ancienne gare des Brotteaux de Lyon transformé en salle des ventes, va recevoir la visite d’acheteurs potentiels.

“On les compte parmi les collectionneurs privés, les musées, les fondations, les multinationales”, énumère le commissaire priseur Claude Aguttes qui se fait, depuis deux ans le spécialiste de ce type de vente.

En décembre 2016, il a déjà adjugé pour 1,128 million d’euros un dinosaure Allosaure à Kleber Rossillon, la société qui gère des sites touristiques culturels comme la caverne du Pont d’Arc en Ardèche, réplique de la grotte Chauvet.

En décembre dernier, c’est un squelette de mammouth qui est parti sous son marteau à 548.250 euros, acquis par à une entreprise dont l’emblème est un mammouth.

Le 4 juin, après installation du dinosaure au premier étage de la tour Eiffel, la vente parisienne, qui ne comprendra qu’une seul et unique objet, se fera en euros et en bitcoins.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below