March 14, 2018 / 8:28 AM / in 6 months

Deux chefs d'une faction rebelle tués dans la Ghouta orientale

BEYROUTH (Reuters) - Une frappe aérienne sur l’enclave de la Ghouta orientale a provoqué la mort de 12 membres du groupe rebelle syrien Failak al Rahman, dont deux commandants de cette organisation en lutte contre le pouvoir de Damas, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’homme, mercredi.

A Douma, dans la Ghouta orientale, près de Damas, en Syrie. Une frappe aérienne sur l'enclave de la Ghouta orientale a provoqué la mort de 12 membres du groupe rebelle syrien Failak al Rahman, dont deux commandants de cette organisation en lutte contre le pouvoir de Damas. /Photo prise le 1er mars 2018/REUTERS/Bassam Khabieh

La frappe aérienne a eu lieu mardi soir, poursuit l’OSDH, et a été menée par la Russie, selon les témoignages de militants sur place.

Les deux commandants du groupe ont été identifiés comme Abou Mohammad Saïf et Abou Mohammed Djobar, a précisé l’OSDH.

De son côté, la Russie a annoncé que trois cents personnes avaient pu quitter la région en empruntant un corridor humanitaire.

“Depuis que le corridor humanitaire a commencé à fonctionner dans la région de la Ghouta orientale, plus de 300 personnes sont parties, dont la majorité au cours des derniers jours”, a déclaré le général russe Vladimir Zolotoukhine à l’agence de presse RIA.

Dahlia Nehme avec Jack Stubbs à Moscou; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below