March 12, 2018 / 11:40 AM / 8 months ago

Les Républicains excluent toute alliance avec Le Pen

Le groupe Les Républicains (LR) a exclu lundi toute alliance avec le Rassemblement national de Marine Le Pen, malgré des voix discordantes au sein du parti d'opposition sur la stratégie à adopter avec le nouveau Front national. /Photo prise le 11 mars 2018/REUTERS/Pascal Rossignol

PARIS (Reuters) - Le groupe Les Républicains (LR) a exclu lundi toute alliance avec le Rassemblement national de Marine Le Pen, malgré des voix discordantes au sein du parti d’opposition sur la stratégie à adopter avec le nouveau Front national.

“Il n’y a pas de rapprochement envisageable avec le FN. Ça n’est pas notre philosophie politique, ça n’est pas notre politique économique, ça n’est pas du tout notre ADN”, a déclaré le porte-parole LR, Gilles Platret sur CNews.

“Ceux qui prétendent ceci (...) sont des voix isolées qui ont le droit de s’exprimer mais qui ne peuvent parler au nom des Républicains”.

L’ancien député LR Thierry Mariani a appelé samedi son parti à un rapprochement avec le Front national, à la veille d’un changement de nom en Rassemblement national qui est le signe, selon lui de son évolution.

“Sans alliés, nous allons rester dans l’opposition pour longtemps. Il est temps de renverser la table. Le Front national a évolué. Regardons si un accord ou un rapprochement sont possibles. Parce que si on veut des alliés, ils seront forcément de ce côté-là si on veut appliquer un programme de droite”, déclare-t-il dans une interview au Journal du Dimanche.

Pour les Républicains, les alliances sont à chercher d’un autre côté. “Les alliés naturels de la droite républicaine, c’est le centre. Contrairement à ce que j’ai entendu, le centre n’est pas rallié intégralement à Emmanuel Macron”, a ajouté Gilles Platret.

Marine Le Pen exclut elle-même un rapprochement avec Les Républicains mais tend en revanche la main à ceux de ses militants “qui se sentiront plus proches” du FN que d’Emmanuel Macron.

Le président de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, candidat perdant au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 qui avait conclu une alliance avec Marine Le Pen pendant l’entre-deux-tours, appelle à une union des droites.

“Je veux que l’on rassemble justement des Républicains, Debout la France, chrétiens-démocrates, des gens du Front national pour faire mentir le piège de Mitterrand qui dure depuis 30 ans, et qui fait que la droite, et au-delà de la droite, ceux qui aiment la France, perdent toutes les élections à causes de leurs divisions stupides”, a-t-il dit lundi sur LCP.

Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below