March 8, 2018 / 8:22 PM / 9 months ago

La réforme constitutionnelle plébiscitée, selon un sondage

Les Français sont très majoritairement favorables à la réforme constitutionnelle préparée par le gouvernement et estiment justifié un recours au référendum, brandi par Emmanuel Macron en cas d'absence de majorité, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro. /Photo prise le 8 mars 2018/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Les Français sont très majoritairement favorables à la réforme constitutionnelle préparée par le gouvernement et estiment justifié un recours au référendum, brandi par Emmanuel Macron en cas d’absence de majorité, montre un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro.

Près de 82% des personnes interrogées dans cette enquête jugent utile la réforme des institutions.

Dans le détail des mesures, neuf sondés sur dix sont favorables à la réduction d’un tiers des parlementaires, 86% d’entre eux jugent opportun de limiter à trois les mandats consécutifs des élus et 68% sont pour l’introduction d’une part de proportionnelle aux élections législatives.

Près de trois quarts des sondés (73%) estiment en outre “justifié” un recours au référendum pour faire passer cette réforme dans le cas ou le président de la République ne parvenait pas à disposer d’une majorité suffisante.

Pour être adoptée, elle doit en effet être votée dans les mêmes termes par les deux assemblées puis obtenir une majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés au Parlement réuni en Congrès à Versailles.

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a fait de la réduction du nombre de parlementaires et de la limitation du nombre de mandats pour les députés, sénateurs et présidents d’exécutif local deux “lignes rouges”, tout en déplorant des mesures nuisibles à la représentation des territoires ruraux. Deux tiers des personnes interrogées dans cette enquête lui donnent tort sur ce dernier point (64%).

La réforme constitutionnelle fait l’objet depuis lundi soir et pour une dizaine de jours de consultations parlementaires à Matignon qui doivent permettre de trouver un terrain d’entente sur cette révision délicate de la loi fondamentale.

L’enquête a été réalisée par internet les 7 et 8 mars auprès d’un échantillon de 986 personnes.

Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below