March 7, 2018 / 12:40 PM / 6 months ago

Les époux Balkany renvoyés en correctionnelle pour fraude

PARIS (Reuters) - Le maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, et son épouse Isabelle seront jugés en correctionnelle pour fraude fiscale, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier, confirmant une information d’Europe 1.

Le maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, et son épouse Isabelle seront jugés en correctionnelle pour fraude fiscale, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier, confirmant une information d'Europe 1. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le renvoi devant un tribunal correctionnel a été récemment ordonné par le juge d’instruction chargé de ce dossier connexe à l’enquête pour blanchiment de fraude fiscale et corruption, ouverte en décembre 2013 par le parquet de Paris et reprise par le parquet national financier (PNF).

L’administration fiscale a en effet porté plainte en 2015 pour fraude fiscale contre les époux Balkany sur la base de l’enquête conduite par le PNF.

Ces amis de l’ancien président Nicolas Sarkozy, figures controversées des Hauts-de-Seine, dont les démêlés avec la justice alimentent régulièrement la chronique des affaires politico-judiciaires, sont soupçonnés d’avoir dissimulé ou, au moins, sous-évalué leur patrimoine.

Dans le volet principal, le PNF avait requis en juillet 2017 leur renvoi en correctionnelle pour blanchiment de fraude fiscale aggravée, corruption passive, prise illégale d’intérêt, déclaration incomplète ou mensongère de situation patrimoniale.

L’accusation évaluait alors à au moins 13 millions d’euros le montant total des avoirs concernés. Selon Europe 1, ce montant serait aujourd’hui évalué à 15 millions d’euros.

L’enquête sur ce volet, qui a nécessité la délivrance de 22 commissions rogatoires internationales, a notamment établi qu’ils avaient constitué frauduleusement et dissimulé un important patrimoine immobilier en partie détenu par des entités étrangères, notamment sur l’île de Saint-Martin et au Maroc.

Elle a également établi qu’ils possédaient des comptes bancaires non déclarés à l’étranger.

Cette enquête a été rouverte en raison d’éléments nouveaux mais la fin des investigations dans ce volet blanchiment de fraude et corruption a été notifié début mars, ce qui ouvre la voie à une nouvelle réquisition du PNF, dit-on de même source.

Service France et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below