February 28, 2018 / 12:25 PM / 9 months ago

Raffarin dénonce le "bavardage populiste" de Wauquiez

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, héraut de l'aile centriste au sein des Républicains, a dénoncé mercredi le "bavardage populiste" de Laurent Wauquiez et se donne jusqu'à la fin de l'année pour choisir entre son parti et Emmanuel Macron pour les élections européennes de mai 2019. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, héraut de l’aile centriste au sein des Républicains, a dénoncé mercredi le “bavardage populiste” de Laurent Wauquiez et se donne jusqu’à la fin de l’année pour choisir entre son parti et Emmanuel Macron pour les élections européennes de mai 2019.

Le président de LR s’est attiré une pluie de critiques, y compris dans son camp, à la suite de propos polémiques, parfois crus, devant des étudiants d’une école de commerce de Lyon dont des enregistrements clandestins ont été diffusés par l’émission “Quotidien”, sur TMC.

Après Alain Juppé, qui a fustigé lundi “une vulgarité extrême” (), Jean-Pierre Raffarin s’est dit choqué, sur RTL, par un “bavardage populiste”, “un amalgame entre des mots grossiers, des idées simplistes et puis des attaques personnelles.”

“J’appelle Laurent Wauquiez à plus de sagesse, de calme”, a-t-il poursuivi. “C’est une faute de comportement, une faute d’attitude. J’espère que ce n’est pas une dérive de brutalité”.

“Je reste aux Républicains, a-t-il expliqué, parce que le vrai débat politique, nous allons l’avoir sur la ligne européenne.”

“Il est clair que c’est la réforme démocratique de l’Europe telle que l’a envisagée Emmanuel Macron qui me paraît être aujourd’hui la ligne de réforme à partir d’une inspiration franco-allemande”, a dit Jean-Pierre Raffarin.

“Si naturellement les Républicains s’engageaient dans une voie souverainiste, populiste, qui tourne le dos à l’Europe, il est clair que nous serons dans cette affaire - tous ceux qui ont un esprit un plus central - avec ceux qui défendent” l’Europe, a-t-il précisé, ajoutant qu’il trancherait “à la fin de l’année”.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below