February 27, 2018 / 4:14 PM / 4 months ago

Le Drian, en Iran lundi, inquiet de ses "ambitions" balistiques

MOSCOU-PARIS (Reuters) - Jean-Yves Le Drian, qui est attendu le 5 mars à Téhéran, a réitéré mardi la préoccupation de la France face aux “ambitions capacitaires” de l’Iran en matière balistique.

Jean-Yves Le Drian, qui est attendu le 5 mars à Téhéran, a réitéré mardi la préoccupation de la France face aux "ambitions capacitaires" de l'Iran en matière balistique. /Photo prise le 20 février 2018/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le programme balistique iranien - un modèle du missile Qader a été récemment dévoilé lors du 39e anniversaire de la Révolution islamique, selon l’agence Fars - est au coeur d’une guerre des mots entre Paris et Téhéran depuis novembre dernier, lorsqu’Emmanuel Macron s’est inquiété d’une politique balistique “non maîtrisée”.

En visite mardi à Moscou, le chef de la diplomatie française, qui avait déclenché l’ire des autorités iraniennes en dénonçant leurs “tentations hégémoniques” présumées, a réaffirmé sa crainte que leur programme balistique ne devienne “un facteur de menaces pour tous ses voisins”.

“Nous considérons que les ambitions capacitaires en matière de missiles balistiques de l’Iran sont très préoccupantes et contraires à la résolution 2231 des Nations unies”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune avec Sergueï Lavrov.

“Je vais aller faire savoir cette position aux autorités iraniennes lundi prochain”, a ajouté Jean-Yves Le Drian.

Le ministre russe des Affaires étrangères s’est refusé à tout commentaire sur le sujet tout en faisant valoir que les tensions régionales actuelles n’étaient pas imputables à l’Iran seul. L’Iran et la Russie, alliés du régime de Bachar al Assad, se sont rapprochés au travers du conflit syrien.

La résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, adoptée en juillet 2015, entérine l’accord sur le nucléaire iranien conclu entre Téhéran et le groupe “5+1” (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) que Donald Trump entend voir amendé.

“ON FINIRA AVEC DES SANCTIONS”

Le président américain a accepté le 12 janvier, pour la troisième fois depuis son accession à la Maison blanche, de prolonger la suspension des sanctions économiques contre l’Iran tout en fixant un délai de 120 jours pour réviser “le pire” des accords aux autres puissances signataires.

La résolution 2231 enjoint à l’Iran “de ne mener aucune activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des armes nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques”.

L’Iran conteste violer le texte, affirmant qu’aucun de ses missiles n’est conçu pour porter des armes nucléaires.

Selon le rapport trimestriel de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), que Reuters a pu consulter la semaine dernière, l’Iran reste dans les limites fixées par l’accord de 2015.

Jean-Yves Le Drian devait se rendre en Iran en janvier mais avait repoussé sa visite à la suite des manifestations intervenues dans le pays. Son déplacement vise notamment à préparer la venue d’Emmanuel Macron, qui a annoncé en octobre dernier qu’il se rendrait à Téhéran en 2018.

“On va dire aux Iraniens qu’on peut comprendre leur besoin de sécurité, mais un missile balistique avec une portée de 5.000 kilomètres, on n’en voit pas la nécessité. Il y a des développements balistiques qui ne sont pas compatibles avec des besoins de défense”, dit-on de source diplomatique.

“On a la volonté de développer le dialogue mais leur diplomatie militarisée déstabilise la région”, explique-t-on. “S’ils continuent avec le balistique, on finira avec des sanctions.”

John Irish, avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below