February 23, 2018 / 11:04 AM / 8 months ago

FO signe l'accord sur la formation professionnelle

PARIS (Reuters) - Force ouvrière a annoncé vendredi la signature du compromis conclu par les partenaires sociaux sur la réforme de la formation professionnelle, accord que la ministre du Travail a jugé insuffisant, annonçant un nouveau texte pour mardi.

Force ouvrière a annoncé vendredi la signature du compromis conclu par les partenaires sociaux sur la réforme de la formation professionnelle, accord que la ministre du Travail a jugé insuffisant, annonçant un nouveau texte pour mardi. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Le bureau confédéral de FO juge que le projet d’accord conclu dans la nuit de mercredi à jeudi “renforce les droits des salariés”, notamment en préservant le congé individuel de formation, en développant le compte de formation, l’accompagnement et le pilotage de l’alternance professionnelle.

Mais le syndicat reste “attentif” et “réactif” face au “big bang” annoncé par Muriel Pénicaud. La ministre du Travail a émis jeudi un avis “contrasté” sur le compromis et déclaré qu’elle ferait mardi ses propres annonces sur la réforme de la formation.

“On mesurera en effet à cette occasion la façon dont le gouvernement respecte ou non la négociation entre interlocuteurs sociaux, interlocuteurs sociaux qui ne sauraient être des sous-traitants gouvernementaux”, déclare FO dans un communiqué. “La liberté de négociation ne se découpe pas en rondelles et tout big bang peut avoir un effet boomerang”.

FO est le premier syndicat à signer le compromis.

La CFDT demande au gouvernement d’ouvrir une concertation avant toute annonce concernant son projet de réforme. “Ses déclarations sur un big bang du système sont incompréhensibles dans la mesure où cette volonté n’était pas exprimée dans le document d’orientation pour la négociation”, juge le négociateur de la CFDT, Yvan Ricordeau.

La CFTC s’est également montrée favorable au projet d’accord tandis que les représentants de la CGT, en revanche, ne se disent pas satisfaits des “équilibres” auquel le texte aboutit. La CFE-CGC a parlé “d’une occasion ratée”.

Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below