September 25, 2017 / 10:06 AM / in 9 months

Le Sénat français conforte son ancrage à droite

PARIS (Reuters) - Le camp de la droite et du centre est sorti grand vainqueur du renouvellement de la moitié du Sénat, dimanche, qui a également souligné la bonne résistance des socialistes et la déception des nouveaux venus de La République en marche (LREM).

Le camp de la droite et du centre est sorti grand vainqueur du renouvellement de la moitié du Sénat, dimanche, qui a également souligné la bonne résistance des socialistes et la déception des nouveaux venus de La République en marche (LREM). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Selon des projections tirées des résultats officiels publiés sur le site du Sénat, et avant les négociations pour la constitution de groupes parlementaires, la droite comptait lundi 159 sénateurs, les centristes 51, le Parti socialiste 79, LREM 27, les communistes et leurs alliés 12, les radicaux 12, les écologistes quatre, auxquels s’ajoutaient quatre non inscrits, dont deux Front national.

Au total, 171 sièges ont été renouvelés dimanche sur un total de 348.

En vertu de la loi sur le non-cumul des mandats, les sénateurs-maires devront choisir entre leur mandat de parlementaire et leur fonction exécutive locale.

La nouvelle assemblée sénatoriale doit se retrouver dans l’hémicycle lundi prochain pour élire son président, deuxième personnage de l’Etat.

Unique candidat à sa succession pour l’instant, le président sortant Gérard Larcher (Les Républicains) part favori.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below