September 22, 2017 / 8:14 AM / in a year

Philippot accuse le Front national de "se mégrétiser"

Florian Philippot, qui a claqué jeudi la porte du Front national, accuse le parti de "se mégrétiser", en référence à Bruno Mégret, fondateur du Mouvement national républicain (MNR, ultra-droite) né d'une scission avec le FN à la fin des années 90. /Photo prise le 5 février 2017/REUTERS/Robert Pratta

PARIS (Reuters) - Florian Philippot, qui a claqué jeudi la porte du Front national, accuse le parti de “se mégrétiser”, en référence à Bruno Mégret, fondateur du Mouvement national républicain (MNR, ultra-droite) né d’une scission avec le FN à la fin des années 90.

“J’avais compris depuis quelques semaines que la soi-disant refondation du FN cachait un rétrécissement, un retour en arrière, (...) que le Front allait se transformer en sorte de MNR”, a déclaré Florian Philippot sur RTL au lendemain de l’annonce de sa démission.

“C’est eux, Mégret”, a-t-il dit à propos du FN. “Il se mégrétise. Tous les mégrétistes sont revenus. Ils sont très influents.”

Le fondateur de l’association Les Patriotes a dit se sentir “beaucoup mieux” depuis sa démission et démenti vouloir rejoindre Debout la France, le parti souverainiste de Nicolas Dupont-Aignan, tout en reconnaissant des contacts réguliers avec ce dernier.

“J’ai toujours dit qu’il fallait travailler avec tous les patriotes. Il est gaulliste, je le suis aussi. Je ne rejoins pas son parti Debout la France mais oui, j’espère, que nous pourrons faire (...) des choses ensemble”, a-t-il déclaré.

L’ex-bras droit de Marine Le Pen a dit vouloir créer “un grand projet patriote ouvert, connecté à la société contemporaine, et pas simplement un syndicat anti-immigration, même si le sujet est important.”

“Je pense que le rassemblement des patriotes de droite et de gauche, c’est la seule voie possible face à Macron”, a ajouté Florian Philippot.

“(Le président de la république Emmanuel) Macron a réuni les mondialistes de droite et de gauche, nous devons réunir les patriotes de droite et de gauche, c’est l’intérêt de la France.”

Danielle Rouquié, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below