September 18, 2017 / 10:44 AM / in 9 months

Les routiers relancent la contestation sociale

PARIS (Reuters) - La CFDT et la CFTC, deux syndicats jugés modérés qui ont lancé lundi le mouvement de protestation du secteur routier contre la réforme du Code du travail, avant une grève reconductible à l’appel de la CGT et de FO le 25 septembre, ont déclaré lundi avoir été entendues par le gouvernement.

La CFDT et la CFTC, deux syndicats jugés modérés qui ont lancé lundi le mouvement de protestation du secteur routier contre la réforme du Code du travail, avant une grève reconductible à l'appel de la CGT et de FO le 25 septembre, ont déclaré lundi avoir été entendues par le gouvernement. /Photo prise le 18 septembre 2017/REUTERS/Charles Platiau

Cette “journée d’information, d’alerte”, selon les termes de Patrick Blaise, secrétaire général de la CFDT-Transports, ouvre deux semaines de contestation sociale contre le gouvernement, qui a souligné qu’il ne céderait pas.

La CFDT-Transports et la CFTC-Transports estiment que les ordonnances présentées vendredi en conseil des ministres pénaliseront au premier chef le transport routier, qui compte quelque 670.000 salariés, en favorisant notamment la “précarisation” des contrats.

Une délégation a été reçue lundi par le cabinet de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, a-t-on appris de sources syndicales.

“Ils ont pris en compte nos demandes”, a dit à Reuters Denis Schirm, secrétaire général adjoint de l’Union fédérale route de la CFDT.

“Nous, on souhaiterait que les transports dérogent aux ordonnances ou bien que les ordonnances soient aménagées à la situation des transports. On devrait avoir une réponse d’ici la fin de la semaine.”

Plus d’une centaine de manifestants se sont rassemblés lundi matin devant le ministère. L’objectif n’est pas de bloquer, ont dit les syndicalistes, mais des difficultés de circulation ont été signalées au péage de Saint-Avold (Moselle) où quelque 120 manifestants ont mis en place des barrages filtrants et distribué des tracts, selon le site d’information routière du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Les perturbations devraient être plus importantes lundi prochain avec l’appel à la grève de la CGT et de FO qui projettent des blocages, particulièrement des dépôts de carburant.

D’autres manifestations sont prévues.

Jeudi, la CGT et Solidaires descendent dans la rue pour la deuxième fois après la mobilisation du 12 septembre. Samedi, c’est La France insoumise qui défilera à Paris contre “le coup d’Etat social”. Le 28 septembre, ce sont les retraités qui ont prévu de manifester contre la hausse prévue de la CSG.

Les syndicats de fonctionnaires appellent à une journée de grèves et de manifestations le 10 octobre.

“Nous avons beaucoup plus besoin de mouvement que de blocage”, avait réagi vendredi le Premier ministre Edouard Philippe, en marge d’un déplacement à Berlin.

Sophie Louet, avec Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below