September 16, 2017 / 11:35 AM / in a year

Calmels vice-présidente de LR en cas de victoire de Wauquiez

BORDEAUX (Reuters) - La première adjointe d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, Virginie Calmels, envisage d’accéder à la vice-présidence des Républicains en cas de victoire de Laurent Wauquiez à l’élection à la tête du parti, en décembre.

La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, Virginie Calmels, envisage d'accéder à la vice-présidence des Républicains en cas de victoire de Laurent Wauquiez à l'élection à la tête du parti, en décembre. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

     Virginie Calmels a rejoint l’actuel président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dès sa déclaration de candidature après avoir soutenu François Fillon - vainqueur de son mentor Alain Juppé lors du deuxième tour de la primaire de la droite - à l’élection présidentielle.

Dans un entretien publié samedi dans Sud-Ouest, Virginie Calmels dit approuver la ligne politique de Laurent Wauquiez, jugée trop droitière par une partie des Républicains, et affirme agir en accord avec Alain Juppé.

     “Juppé lui-même a dit qu’il veut rester dans sa famille politique, la droite, et fixé sa ligne rouge : pas d’accord avec le FN. Je partage totalement”, explique-t-elle.

“Laurent Wauquiez a lui aussi cette ligne en tête. S’il est élu, je serai donc amenée à travailler à ses côtés comme vice-présidente. Nous allons préciser dans les semaines qui viennent mes missions. Historiquement, le vice-président est en charge du projet”, ajoute Virginie Calmels.

A l’instar de Laurent Wauquiez, elle dit avoir comme principal souci de rassembler une famille politique aujourd’hui divisée.

“Ce que nous voulons l’un et l’autre, c’est réunir toutes les familles de droite. Les libéraux, les gaullistes sociaux et la droite traditionnelle”, dit-elle. “La droite n’a pas eu de candidat au second tour de la présidentielle, cela a été un séisme, il n’y a pas d’autre alternative si on veut que la droite existe à nouveau et soit une vraie force d’opposition”.

En réponse aux remous créés au sein de la majorité municipale de Bordeaux par son ralliement à Laurent Wauquiez, Virginie Calmels affirme rester fidèle à Alain Juppé.

     “Je suis fidèle et loyale à l’homme que j’informe de mes choix et à ses trois livres programmatiques de la primaire”, déclare l’adjointe chargée de l’économie. “Son programme économique était libéral. Je suis un peu plus libérale que lui sur l’économie collaborative à laquelle je crois”.

Lors d’un récent déjeuner en tête-à-tête, “Alain Juppé m’a renouvelé sa confiance”, assure-t-elle.

Claude Canellas, édité par Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below