September 16, 2017 / 11:10 AM / a year ago

USA: Heurts à St Louis après l'acquittement d'un ex-policier blanc

ST. LOUIS, Missouri (Reuters) - Dix membres des forces de l’ordre ont été blessés dans des heurts avec des manifestants à St Louis, dans le Missouri, où un rassemblement pacifique a tourné à la violence aux premières heures de samedi après l’acquittement d’un ex-policier blanc jugé pour le meurtre en 2011 d’un Noir soupçonné d’être un dealer.

Dix membres des forces de l'ordre ont été blessés dans des heurts avec des manifestants à St Louis, dans le Missouri, où un rassemblement jusqu'alors pacifique a tourné à la violence aux premières heures de samedi après l'acquittement d'un ex-policier blanc jugé pour le meurtre en 2011 d'un Noir soupçonné d'être un dealer. /Photo prise le 15 septembre 2017/REUTERS/Whitney Curtis

Les échauffourées se sont produites alors que les manifestants quittaient les abords du tribunal où le verdict avait été rendu et se dirigeaient vers un autre quartier.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc alors que les manifestants brisaient des vitres et de plusieurs commerces et lançaient des pierres et des bouteilles d’eau sur les forces de l’ordre. Le domicile de la maire de St. Louis, Lyda Krewson, une démocrate, a également été visé, a indiqué la police, qui a fait état d’une dizaine de blessés dans ses rangs et d’au moins 23 interpellations.

A la suite de ces violences, le groupe de rock U2 a annulé le concert qu’il devait donner à St Louis samedi soir, en mettant en avant des raisons de sécurité pour les spectateurs.

“Nous avons été informés par la police de St. Louis qu’elle n’était pas en mesure de fournir la protection standard pour notre public comme cela devrait être le cas pour un événement de cette ampleur”, a déclaré U2 dans un communiqué commun avec l’organisateur du concert, Live Nation.

Les violences de vendredi soir ont éclaté après le verdict d’acquittement rendu au terme de cinq semaines de procès. L’ex-policier Jason Stockley, 36 ans, a été déclaré non coupable de meurtre dans la mort du jeune Noir Anthony Lamar Smith, qui avait 24 ans. Ce dernier a été tué par balles dans son véhicule alors qu’il cherchait à échapper à Stockley et à un autre agent, le 20 décembre 2011.

Après la décision du tribunal, quelque 600 manifestants ont défilé entre le palais de justice et le centre-ville, en criant : “Pas de justice, pas de paix”, “ces flics tueurs doivent s’en aller!”

Il y a trois ans, le 9 août 2014, non loin de là à Ferguson, un policier blanc, Darren Wilson, avait abattu un adolescent noir, Michael Brown, déclenchant un mouvement de protestation dans tout le pays contre les meurtres de suspects noirs par des policiers blancs et un débat national. C’est à cette occasion que le mouvement de défense “Black lives matter” (“Les vies noires comptent”) est monté en puissance.

Valerie Volcovici et Kenny Bahr; Eric Faye et Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below