14 septembre 2017 / 09:48 / dans 8 jours

Philippe promet des réformes "plus essentielles" que le Travail

Deux jours après les manifestations contre la réforme du Code du travail, le Premier ministre Edouard Philippe a promis jeudi une nouvelle phase de transformation "encore plus essentielle" pour s'attaquer "au chômage de masse": la refonte de l'assurance chômage et de la formation professionnelle. /Photo prise le 31 août 2017/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Deux jours après les manifestations contre la réforme du Code du travail, le Premier ministre Edouard Philippe a promis jeudi une nouvelle phase de transformation “encore plus essentielle” pour s‘attaquer “au chômage de masse”: la refonte de l‘assurance chômage et de la formation professionnelle.

“Une deuxième phase de transformation va maintenant s‘ouvrir”, a-t-il dit à l‘occasion des 50 ans de l‘Association des journalistes de l‘information sociale (AJIS).

“Cette deuxième phase va prolonger la précédente, l‘amplifier même sur certains points. Elle est à mon sens encore plus essentielle que la phase relative au droit du travail.”

Il prévoit, entre autres, de promouvoir la “compétence”, “meilleur bouclier contre le chômage”, et de réformer l‘assurance chômage, en élargissant le dispositif aux démissionnaires et aux indépendants.

Cette déclaration intervient alors que 223.000 personnes selon la police et 500.000 selon la CGT ont défilé mardi à travers la France pour manifester contre la réforme du Code du travail qui vient, selon eux, amoindrir les droits des salariés.

Pour le Premier ministre, la refonte de la formation professionnelle et de l‘assurance chômage est naturellement liée à celle du Code du travail.

“Derrière ces réformes, il n‘y a pas seulement le souhait d‘un redémarrage économique”, a-t-il dit. “Il y a aussi notre capacité collective a être un pays qui prend des décisions.”

Un plan d‘investissement de 15 milliards d‘euros sur cinq ans a déjà été annoncé par la ministre du Travail afin de former “un million de jeunes, un million de demandeurs d‘emploi” d‘ici la fin du quinquennat.

“Quel est l’objectif ? Il est de garantir une totale transparence sur la qualité des formations, sur leur capacité à accompagner leurs bénéficiaires vers un emploi stable”, a dit Edouard Philippe.

La réforme de l‘assurance chômage vise, elle, à étendre la protection aux indépendants et, une fois tous les cinq ans, aux démissionnaires.

Selon le Premier ministre, elle devrait libérer “l’initiative de ceux, nombreux, qui aimeraient mener un projet personnel mais qui n’osent pas se lancer par manque de sécurité”.

Ces deux réformes suivront le processus parlementaire traditionnel. Le gouvernement s‘est donné six mois pour mener des concertations avec les partenaires sociaux, avant de présenter un projet de loi au printemps prochain en vue d‘une adoption définitive en été.

Les discussions au sujet de la réforme des retraites commenceront également en janvier 2018 .

Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below