September 12, 2017 / 2:19 PM / a year ago

Irma: Macron promet une reconstruction exemplaire, balaye la polémique

POINTE-A-PITRE, Guadeloupe (Reuters) - Emmanuel Macron a promis mardi une reconstruction exemplaire des îles antillaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, frappées par l’ouragan Irma, et balayé la polémique sur un éventuel manque d’anticipation de l’Etat.

Emmanuel Macron a promis mardi une reconstruction exemplaire des îles antillaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, frappées par l'ouragan Irma, et balayé la polémique sur un éventuel manque d'anticipation de l'Etat. /Photo prise le 12 septembre 2017/REUTERS/Christophe Ena

Une cinquantaine de millions d’euros seront débloqués et tous les services de l’Etat sont mobilisés pour rétablir une situation normale “le plus vite possible”, a dit le chef de l’Etat à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

“C’est toute la France et toute la Nation qui est aux côtés de celles et ceux qui ont tout perdu”, a-t-il ajouté devant les journalistes avant de se rendre à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

“Le retour à la vie normale, c’est notre priorité absolue”, a poursuivi Emmanuel Macron, évoquant le téléphone, l’électricité, la production d’eau potable à partir du 20 septembre, les services de santé, l’école et la sécurité.

Emmanuel Macron a condamné des “débordements inacceptables” à propos des pillages et promis des procédures accélérées pour l’indemnisation des sinistrés.

Pour la reconstruction, “je bousculerai toutes les normes et toutes les procédures pour que le travail (...) se fasse dans les meilleurs délais”, a-t-il dit. “Nous ferons vite, nous ferons bien et nous ferons mieux.”

“Je veux que cette reconstruction soit exemplaire, durable (...) Saint-Martin renaîtra, je m’y engage.”

Après des attaques sur d’éventuels manquements de l’Etat, Emmanuel Macron a répliqué que l’anticipation avait été “complète” compte tenu des informations disponibles sur l’évolution de l’ouragan.

“Il n’était pas possible d’avoir une anticipation supérieure”, a-t-il ajouté, tout en se disant favorable à l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire. L’Etat répondra de ses actes, a-t-il poursuivi, en reconnaissant qu’il était toujours possible de s’améliorer.

“Le temps est à l’union nationale” et pas à des polémiques “intempestives, inopportunes” qui manquent “de dignité”, a-t-il poursuivi, en disant entendre la colère des sinistrés, qu’il a jugée “normale”.

Jean-Baptiste Vey à Paris, avec pool à Pointe-à-Pitre, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below