September 6, 2017 / 12:41 PM / a year ago

Explosifs découverts à Villejuif, deux arrestations

VILLEJUIF, Val-de-Marne (Reuters) - Des produits chimiques entrant dans la composition d’explosifs ont été découverts dans un appartement de Villejuif (Val-de-Marne) et deux personnes ont été arrêtées, a annoncé mercredi le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

Des produits chimiques entrant dans la composition d'explosifs ont été découverts dans un appartement de Villejuif (Val-de-Marne) et deux personnes ont été arrêtées. /Photo prise le 6 septembre 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Plusieurs sources ont indiqué que du TATP, explosif très instable utilisé lors de plusieurs attentats terroristes, avait été retrouvé dans un appartement vide.

Des bouteilles de gaz ont aussi été retrouvées dans cet appartement et les deux personnes arrêtées circulaient à bord d’un véhicule utilitaire léger qui appartient au locataire du logement, a-t-on appris de source policière.

Des documents en cours d’analyse ont aussi été retrouvés dans l’appartement, ajoute-t-on de source policière.

Dans un communiqué, Gérard Collomb “salue le réflexe citoyen de l’artisan qui a permis (...) l’information rapide des forces de l’ordre d’une découverte de produits pouvant servir à la confection d’explosifs”.

De source proche de l’enquête, on explique que la police a été alertée par un plombier qui a vu par la fenêtre de l’appartement des produits chimiques et des outils.

La section antiterroriste du parquet de Paris et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été saisies du dossier, dit-on de source judiciaire.

“Une enquête est ouverte des chefs d’association de malfaiteurs terroriste criminelle, détention, transport et fabrication de substances explosives en relation avec une entreprise terroriste et en bande organisée”, précise-t-on de même source.

Les deux hommes interpellées, âgées de 36 et 47 ans, ont été placées en garde à vue.

Celui qui est âgé de 36 ans est le locataire de l’appartement. Il n’a pas de casier judiciaire.

Le commando qui a frappé Barcelone et Cambrils le 17 août dernier, faisant 16 morts, avait amassé dans une maison plus d’une centaine de bombonnes de gaz et du TATP en vue de l’attentat. Ils ont agi précipitamment après l’explosion accidentelle de l’arsenal.

Le TATP avait été utilisé lors des attentats de Paris en 2015, de Bruxelles en 2016 et de Manchester en mai dernier.

Emmanuel Jarry, avec Gonzalo Fuentes, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below