September 1, 2017 / 5:26 PM / 2 years ago

Le PS pour un front commun contre la réforme du Code du travail

Le Parti socialiste, qui conteste la réforme du Code du travail, a appelé les organisations syndicales et partis hostiles aux ordonnances à opposer un front uni au gouvernement. Le Parti socialiste dit vouloir contacter les syndicats dans les prochains jours pour discuter d'une ligne commune de revendications. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste, qui conteste la réforme du Code du travail, a appelé vendredi les organisations syndicales et partis hostiles aux ordonnances à opposer un front uni au gouvernement.

“C’est une occasion ratée, un rendez-vous manqué avec l’emploi et avec le dialogue social”, a dit Olivier Faure, président du groupe socialiste à l’Assemblée, au lendemain de la présentation par le gouvernement des ordonnances visant à réformer le Code du travail.

“Ce que les Françaises et les Français (...) attendent de nous, c’est, non pas que nous fassions chacun triompher notre propre point de vue mais que nous soyons au moins capables (...) de faire triompher les points pour lesquels nous sommes d’accord”, a-t-il ajouté lors d’un point de presse.

“Quelle force ça aurait d’avoir des organisations très différentes qui disent ‘il y a quatre points par exemple sur lesquels on est tous d’accord, là-dessus ça va bouger’? Ça aura de l’écho quand même dans l’opinion”.

Après la présentation des textes de loi jeudi, la CGT, du côté syndical, et La France insoumise, sur le front politique, ont déclaré qu’elles maintenaient leurs mobilisation respectives des 12 et 23 septembre. et

Le Parti socialiste dit vouloir contacter les syndicats dans les prochains jours pour discuter d’une ligne commune de revendications.

Il appelle aussi les “organisations de cadres”, et les partis politiques tels que La France insoumise, le parti communiste et les écologistes à se joindre au mouvement, sans en dire plus sur la forme que prendrait cette mobilisation.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a déclaré vendredi sur BFM TV ne pas souhaiter une coalition entre syndicats et partis pour une question d’indépendance.

Le PS ne participera pas aux deux journées de mobilisation de septembre.

Caroline Pailliez, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below