June 17, 2016 / 7:57 AM / 2 years ago

La députée britannique Cox avait reçu des messages malveillants

Hommage à Londres à la députée travailliste britannique Jo Cox, assassinée jeudi en pleine campagne sur la présence de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne. L'élue pro-européenne avait alerté la police après avoir reçu "des messages malveillants". Des experts estiment vendredi que l'émotion suscitée par son meurtre pourrait favoriser le camp du "In" au référendum qui se tiendra le 23 juin. /Photo prise le 17 juin 2016/REUTERS/Stefan Wermuth

LONDRES (Reuters) - La députée travailliste britannique Jo Cox, assassinée jeudi en pleine campagne sur la présence de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, avait alerté la police après avoir reçu “des messages malveillants”.

“Des officiers ont reçu une déclaration de la député Jo Cox concernant des messages malveillants et en mars 2016 un homme a été interpellé dans le cadre de l’enquête”, a indiqué la police britannique vendredi. “L’homme avait accepté un avertissement de la police”.

Cet homme, précise la police, n’est pas celui qui a été appréhendé jeudi par la police du West Yorkshire à proximité de la scène de crime.

Jo Cox, élue pro-européenne convaincue et considérée comme l’une des étoiles montantes du Parti travailliste, est décédée jeudi après avoir été blessée par balles et poignardée à plusieurs reprises alors qu’elle se préparait à tenir une permanence électorale près de Leeds.

Sarah Young; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below