June 16, 2016 / 4:06 PM / 2 years ago

Une députée britannique agressée, la campagne suspendue

par Craig Brough

La campagne en vue du référendum la semaine prochaine sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne a été suspendue jeudi pour la journée après l'agression d'une députée du Parti travailliste britannique à Birstall, près de Leeds. Jo Fox, qui a été blessée par arme à feu et poignardée alors qu'elle se préparait à tenir sa permanence électorale hebdomadaire, a été hospitalisée dans un état grave. /Photo prise le 16 juin 2016/REUTERS/Phil Noble

LONDRES (Reuters) - La campagne en vue du référendum la semaine prochaine sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne a été suspendue pour la journée après l’agression d’une députée du Parti travailliste britannique qui a été hospitalisée dans un état grave jeudi.

Jo Cox, élue travailliste favorable au maintien de son pays au sein du bloc communautaire, a été blessée par arme à feu et poignardée alors qu’elle se préparait à tenir sa permanence électorale hebdomadaire à Birstall, près de Leeds, dans le nord de l’Angleterre.

La police du West Yorkshire a annoncé avoir interpellé un homme de 52 ans tandis qu’un autre homme âgé d’une cinquantaine d’années a été légèrement blessé.

Un témoin a raconté à la chaîne de télévision Sky News que Jo Cox était intervenue pour mettre fin à une dispute entre deux hommes. L’un d’eux a sorti d’un sac un pistolet et deux coups de feu ont été tirés.

La presse locale, citant d’autres témoins, rapporte que l’agresseur a crié “Britain First” (La Grande-Bretagne d’abord), nom d’une organisation de droite qui se décrit elle-même comme “un parti politique patriote et une organisation de défense de rue”.

Jayda Fransen, numéro 2 de Britain First, a qualifié cette agression d’”absolument abjecte” et a souligné que l’expression “Britain first” était également un slogan employé par les partisans du Brexit dans leur campagne électorale.

ÉTOILE MONTANTE

L’agression de Jo Cox, 41 ans, mariée et mère de deux enfants, a provoqué une vive émotion dans la classe politique britannique qui a, dans son ensemble, condamné cette attaque.

Sur son compte Twitter, le Premier ministre David Cameron s’est déclaré “très inquiet”, ajoutant “nos pensées et nos prières vont à Jo et à sa famille”.

Jeremy Corbyn, le chef de file du Parti travailliste, s’est déclaré sur le réseau social “profondément choqué” par cette agression.

Les partisans du Brexit et ceux du maintien de la Grande-Bretagne au sein de l’UE ont annoncé qu’ils suspendaient pour le reste de la journée leur campagne en vue du référendum prévu jeudi prochain.

David Cameron a annulé un déplacement à Gibraltar et a jugé sur Twitter qu’il “était normal que toutes les activités de campagne aient été suspendues après l’horrible attaque contre Jo Cox”.

La dernière attaque en date de ce type s’était produite en 2010 lorsque l’ancien ministre et élu travailliste Stephen Timms avait été poignardé à l’estomac par un jeune homme de 21 ans mécontent du soutien que l’homme politique avait apporté à l’intervention britannique en Irak.

Jo Cox, diplômée de l’université de Cambridge, a été élue députée en 2015 et est considérée comme l’une des étoiles montantes dans le camp travailliste. Elle est connue pour son engagement en faveur des femmes et pour sa participation à des oeuvres caritatives.

Michael Holden avec William James, Kylie MacLellan et Estelle Shirbon; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below