June 6, 2016 / 9:32 AM / 2 years ago

Kiev arrête un homme qui projetait des attentats durant l'Euro

KIEV (Reuters) - Le patron des services de sécurité ukrainiens (SBU) a déclaré lundi que le Français arrêté fin mai à la frontière ukraino-polonaise avait l’intention de commettre une série d’attentats en France au moment de l’Euro 2016 de football, qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet.

Le patron des services de sécurité ukrainiens a déclaré lundi que le Français arrêté fin mai à la frontière ukraino-polonaise avait l'intention de commettre une série d'attentats en France au moment de l'Euro 2016 de football, qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet./Photo prise le 1er juin 2016/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

Le ministère français de l’Intérieur se montre en revanche prudent au sujet d’éventuels projets nourris par ce Français âgé de 25 ans, inconnu des services de renseignements et de la police, dit-on de source proche du dossier.

Une perquisition menée il y a quelques jours à son domicile de Nant-le-Petit (Meuse) n’a pas permis de trouver d’éléments probants confortant cette hypothèse.

Mais les enquêteurs ont tout de même trouvé plusieurs substances pouvant entrer dans la composition d’explosif artisanal, des munitions, et un T-shirt à l’effigie d’un groupe d’extrême droite, dit-on de source proche du dossier.

Le chef du SBU, Vassili Gritsak, affirme de son côté que le suspect voulait se procurer des armes et des explosifs en Ukraine et qu’il avait pris contact à cet effet avec des groupes armés légaux dans le pays, a-t-il précisé.

Selon des services de sécurité ukrainiens, il avait l’intention de s’en prendre à des lieux de culte musulmans et juifs ainsi qu’à des bâtiments publics en France.

“Le Français a critiqué la politique gouvernementale en matière d’immigration, s’en est pris à la propagation de l’islam et à la mondialisation, et a parlé aussi de projets de perpétrer plusieurs attentats terroristes”, a dit Vassili Gritsak lors d’un point de presse.

“Le SBU a permis d’éviter une série de 15 actes terroristes avant et pendant l’Euro”, a-t-il ajouté.

Vassili Gritsak a expliqué que ses services avaient piégé le jeune homme en lui vendant des armes désactivées après qu’ils eurent découvert son intention d’en acheter.

Dans une vidéo diffusée par ses services, on peut voir l’arrestation et, dans sa voiture, une grande quantité de TNT, plusieurs lance-roquettes et des fusils d’assaut de type Kalachnikov ont notamment été retrouvés dans son véhicule lors de son interpellation par les gardes-frontières ukrainiens.

De source proche du dossier, on souligne le contexte diplomatique particulier de l’affaire. L’Union européenne pourrait en effet décider très prochainement de lever les sanctions contre la Russie, et Kiev a tout intérêt à faire valoir son importance dans la lutte antiterroriste.

Pavel Polityuk, avec Service France; Eric Faye et Simon Carraud pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below