May 12, 2016 / 3:13 PM / 3 years ago

Amende requise contre le général Christian Piquemal

Une peine d'amende a été requise jeudi à l'encontre du général Christian Piquemal (à droite), ancien chef de la Légion étrangère pour avoir participé à l'organisation d'une manifestation islamophobe interdite début février à Calais. /Photo prise le 6 février 2016/REUTERS/Pascal Rossignol

LILLE (Reuters) - Une peine d’amende a été requise jeudi à l’encontre du général Christian Piquemal, ancien chef de la Légion étrangère pour avoir participé à l’organisation d’une manifestation islamophobe interdite début février à Calais.

Le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi, a requis une peine de cinquante jours-amendes à dix euros en affirmant prendre en compte le passé du général et le fait qu’il n’avait pas appelé à la violence.

Le jugement a été mis en délibéré au 26 mai.

Le général a reconnu avoir participé à ce rassemblement interdit mais a nié en avoir été l’organisateur.

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées jeudi devant le tribunal de Boulogne-sur-mer en soutien au général.

Cette manifestation du mouvement extrémiste Pegida du 6 février avait été interdite par la préfecture du Pas-de-Calais.

Le général Piquemal avait été arrêté en compagnie de quatre autres hommes jugés en comparution immédiate. Deux avaient été condamnés à de la prison ferme, un à de la prison avec sursis et un dernier relaxé.

Le procès du général Piquemal avait été reporté en raison de son état de santé.

Pierre Savary, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below