April 3, 2016 / 4:21 PM / 2 years ago

Plus d'un Français sur deux pour un retrait de la loi Travail

PARIS (Reuters) - Plus de la moitié des Français (51%) sont favorables à un retrait du projet de réforme de Code du travail et à une réécriture complète du texte, selon un sondage BVA-Orange-iTELE rendu public dimanche.

Plus de la moitié des Français (51%) sont favorables à un retrait du projet de réforme de Code du travail et à une réécriture complète du texte, selon un sondage BVA-Orange-iTELE rendu public dimanche. La mobilisation de syndicats de salariés et d'organisations de jeunesse contre ce texte porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri est également soutenue par une majorité de Français (56%). /Photo prise le 31 mars 2016/REUTERS/Pascal Rossignol

La mobilisation de syndicats de salariés et d’organisations de jeunesse contre ce projet - qui s’est concrétisée jeudi par des manifestations réunissant plusieurs centaines de milliers de personnes - est également soutenue par une majorité de Français (56%).

Le soutien à ce mouvement est notamment marqué chez les jeunes (72% des moins de 35 ans) et “les autres profils les plus fragiles sur le marché du travail” (employés et ouvriers, personnes les moins diplômées ou issues des foyers les moins aisés), relève l’institut de sondage.

Cette mobilisation contre le texte porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri est approuvée par la majorité des sympathisants de gauche (70%) et fédère également les sympathisants du PS (53%).

Seuls les sympathisants des partis de droite dénoncent cette mobilisation, qu’ils rejettent à 66%.

“A un an de la prochaine présidentielle, entre la polémique sur la déchéance de nationalité et cette loi, le gouvernement semble s’éloigner de plus en plus de ses soutiens traditionnels, et donc de ses potentiels électeurs”, souligne BVA.

Alors que François Hollande a déjà annoncé mercredi renoncer à réviser la Constitution, plus des trois quarts des Français (77%) estiment que le chef de l’Etat a davantage à perdre qu’à gagner en proposant le projet de loi Travail, dont l’examen par les députés commencera le 3 mai.

Cette enquête a été réalisée par internet le 31 mars et le 1er avril auprès d’un échantillon de 998 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below