March 21, 2016 / 1:18 PM / 3 years ago

Les jeunes méconnaissent l'évolution du monde, juge Macron

Les jeunes en France n'ont "pas forcément une pleine conscience" de l'évolution du monde, a déclaré lundi Emmanuel Macron, qui s'est défendu toutefois de vouloir donner des leçons à la jeunesse qui s'est mobilisée contre la réforme du Code du travail. /Photo prise le 1er février 2016/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Les jeunes en France n’ont “pas forcément une pleine conscience” de l’évolution du monde, a déclaré lundi Emmanuel Macron, qui s’est défendu toutefois de vouloir donner des leçons à la jeunesse qui s’est mobilisée contre la réforme du Code du travail.

“J’ai parfois entendu dans les slogans ou dans les discussions que j’ai pu avoir avec les représentations de jeunesse des propos qui m’ont fait comprendre qu’elles n’avaient pas forcément une pleine conscience, non plus, du monde dans lequel nous rentrons”, a dit le ministre de l’Economie sur France bleu Normandie, à l’occasion d’un déplacement dans le Calvados.

“Nous ne rendons pas service à la jeunesse si nous lui laissons croire que le monde qu’elle s’apprête à traverser est celui de ses parents, ça n’est pas vrai”, a-t-il poursuivi.

Pour autant, le ministre de l’Economie s’est défendu de se poser en moralisateur. “Je n’ai pas de leçons à donner à la jeunesse de mon pays, on lui a fait trop de promesses. Que les jeunes se mobilisent, parfois s’indignent, je pense que c’est normal”, a-t-il estimé.

Il a également relayé la volonté du gouvernement du poursuivre le travail d’explication sur le projet de loi Travail, qui sera présenté jeudi en conseil des ministres.

Selon lui, “si quelqu’un a mal compris, c’est qu’on a mal expliqué”.

“Je pense que nous devons expliquer, que nous devons continuer à faire la pédagogie de cette réforme, et, en même temps, la pédagogie du monde qui change”, a dit le ministre de l’Economie.

Entre 69.000 et 150.000 lycéens et étudiants ont défilé jeudi dernier en France pour réclamer le retrait du projet de réforme du Code du travail. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue jeudi à l’appel de plusieurs organisations de jeunes et syndicats de salariés contestant toujours le texte malgré les remaniements apportés par le gouvernement.

Myriam Rivet, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below