March 19, 2016 / 10:13 AM / 2 years ago

Un avion s'écrase en Russie, 62 morts

MOSCOU/DUBAI (Reuters) - Un Boeing 737-800 avec 62 personnes à bord s’est écrasé samedi lors de son atterrissage à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, et il n’y a aucun survivant, ont dit les autorités russes.

Un Boeing 737-800 de la compagnie à bas coût Flydubai, en provenance de Dubai, s'est écrasé samedi lors de son atterrissage à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie. Les 62 personnes à bord sont mortes. Les causes de l'accident n'ont pas été encore déterminées. /Phtoo prise le 19 mars/REUTERS/Ministère russe des Situations d'urgence

L’appareil de la compagnie à bas coût Flydubai en provenance de Dubai s’est écrasé à 03h40 (00h40 GMT), a précisé le ministère russe des Situations d’urgence. La plupart des personnes à bord étaient des Russes. Il a percuté le sol et s’est disloqué.

“Pour l’heure, nous étudions les principales théories de cet accident d’avion à Rostov-sur-le-Don: une erreur de pilotage liée à la dégradation des conditions météo ou une erreur technique”, a déclaré une représentante du comité russe d’investigation, Oksana Kovrijnaïa, citée par l’agence Interfax.

De puissantes rafales de vent balayaient la région de Rostov au moment du choc.

L’avion de la compagnie Flydubai a effectué une première tentative d’atterrissage, qu’il a abandonnée, avant de s’écraser lors d’une seconde tentative. Une aile a touché le sol lors de cette seconde tentative puis l’appareil a pris feu, a dit le ministère des Situations d’urgence de la région de Rostov.

A Dubai, le PDG de la compagnie a déclaré qu’il était trop tôt pour déterminer les causes de l’accident. “Nous aurons des informations sur les circonstances de l’accident et la boîte noire”, a dit Ghaith al Ghaith lors d’une conférence de presse. Il a ajouté que l’équipage n’avait envoyé aucun signal de détresse.

L’avion s’est écrasé dans le périmètre de l’aéroport, à 250 mètres environ du début de la piste d’atterrissage. Les deux enregistreurs de vol ont été retrouvés en bon état, a dit le comité russe d’investigation.

Selon la Flight Safety Foundation, une agence indépendante basée aux Etats-Unis, les vents étaient relativement puissants à l’aéroport de Rostov-sur-le-Don mais la visibilité était correcte. Citant un membre des services de secours, l’agence Interfax rapporte de son côté que la piste terroriste n’est pas envisagée.

Des images de caméra de surveillance diffusées par la télévision russe montrent une grande explosion au niveau du sol avec des flammes et des étincelles projetées haut dans le ciel.

L’avion transportait sept membres d’équipage et 55 passagers (44 Russes, huit Ukrainiens, deux Indiens et un Ouzbek, selon la compagnie aérienne). Six membres de l’équipage n’étaient pas russes, écrit le ministère russe des Situations d’urgence sur son site internet, sans préciser leur nationalité.

Le choc s’est produit plus de deux heures après l’horaire prévu d’atterrissage du vol FZ981.

C’est la première fois que la compagnie Flydubai, créée en mai 2009, perd un de ses avions.

Les autorités de la sécurité aérienne de Dubai ont indiqué qu’une équipe d’enquêteurs allait être dépêchée sur les lieux de la catsatrophe.

Les règles internationales prévoient que l’enquête devra être menée sous la direction de spécialistes russes avec le concours de représentants des Etats-Unis, où l’appareil a été construit, et des Emirats arabes unis, où la compagnie aérienne est basée.

Lidia Kelly et Christian Lowe avec William Maclean à Dubai; Bertrand Boucey et Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below