March 18, 2016 / 1:29 PM / 3 years ago

Des empreintes d'Abdeslam dans un appartement en Belgique

BRUXELLES-PARIS (Reuters) - Des empreintes digitales de Salah Abdeslam ont été découvertes dans l’appartement perquisitionné mardi près de Bruxelles, et le logisticien présumé des attentats du 13 novembre pourrait être, selon la RTBF, l’un des deux suspects qui ont pris la fuite lors de l’intervention policière.

Des empreintes digitales de Salah Abdeslam ont été découvertes dans l'appartement perquisitionné mardi près de Bruxelles, et le logisticien présumé des attentats du 13 novembre pourrait être, selon la RTBF, l'un des deux suspects qui ont pris la fuite lors de l'intervention policière.. /Photo prise le 16 mars 2016/REUTERS/François Lenoir

L’homme tué mardi lors de l’opération de police franco-belge, et identifié comme Mohamed Belkaïd, d’origine algérienne, a également eu un rôle dans les attentats de Paris et opérait sous une fausse identité, Samir Bouzid, indique par ailleurs vendredi la RTBF sur son site internet.

La police a perdu la trace de Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir joué un rôle actif dans les attaques qui ont fait 130 morts en novembre, depuis un contrôle le matin du 14 novembre à bord d’une voiture sur la route Paris-Bruxelles.

“Le parquet fédéral confirme que des empreintes digitales de Salah Abdeslam ont été découvertes lors de la perquisition menée le 15 mars dernier (...) à Forest”, peut-on lire dans un communiqué publié vendredi.

Le parquet ajoute être dans l’impossibilité de donner davantage de précisions “afin de ne pas nuire à l’enquête”.

D’après les chaînes françaises BFM TV et M6, les empreintes digitales ont été retrouvées sur un verre dans l’appartement de Forest, dans l’agglomération bruxelloise. Les enquêteurs ignorent pour l’heure la date du passage de Salah Abdeslam, selon BFM TV.

CONTRÔLÉS EN AUTRICHE

Une fusillade a éclaté lors de la perquisition, un suspect armé d’un fusil d’assaut a été tué et deux autres personnes sont parvenues à prendre la suite.

Le suspect tué était l’un des complices présumés de Salah Abdeslam, selon la RTBF. “Il utilisait le faux nom de Samir Bouzid. C’est l’un des logisticiens des attentats de Paris”.

Selon la presse belge, un avis de recherche avait été lancé début décembre contre cet homme, alors connu sous le seul nom de Samir Bouzid, et un complice, tous deux soupçonnés d’avoir supervisé les attentats du 13 novembre en envoyant ce soir-là, de Belgique, des SMS aux assaillants.

Toujours selon la presse belge, ces deux hommes et Salah Abdeslam ont été contrôlés le 9 septembre 2015 à la frontière austro-hongroise, alors qu’ils se trouvaient à bord d’une Mercedes.

“C’est Salah Abdeslam lui-même qui est allé chercher les deux hommes en Hongrie. Ils ont été contrôlés tous les trois, le 9 septembre 2015, sur une aire d’autoroute autrichienne”, précise la RTBF.

C’est par ailleurs au nom de Samir Bouzid qu’un virement de 750 euros avait été fait le 17 novembre à la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, chef opérationnel présumé des tueries parisienne, qui ont été tués tous deux lors d’un assaut des forces de sécurité françaises le 18 novembre à Saint-Denis, près de Paris.

La fausse identité du troisième homme contrôlé en Autriche - Soufiane Kayal -, toujours en fuite, a servi à louer une maison dans la ville belge d’Auvelais, qui a fait l’objet d’une perquisition le 26 novembre dernier.

Rédaction de Bruxelles avec Simon Carraud et Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below