March 7, 2016 / 11:16 AM / 2 years ago

L'écologiste Jean-Vincent Placé se classe au centre

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d’Etat écologiste Jean-Vincent Placé, nommé au gouvernement le mois dernier, s’est défini lundi comme centriste, un positionnement politique qu’il dit ne pas avoir toujours assumé.

Le secrétaire d'Etat écologiste Jean-Vincent Placé, nommé au gouvernement le mois dernier, s'est défini lundi comme centriste, un positionnement politique qu'il dit ne pas avoir toujours assumé. /Photo prise le 17 février 2016/REUTERS/Philippe Wojazer

L’ancien sénateur d’Europe Ecologie-Les Verts a appelé sur France Info à une “recomposition politique” qui permettrait de dresser des passerelles avec des personnalités de droite, comme Jean-Pierre Raffarin, Frédéric Lefebvre ou Nathalie Kosciusko-Morizet.

A un journaliste qui lui a alors demandé s’il se considérait comme un “nouveau centriste”, Jean-Vincent Placé a répondu: “Je crois que je l’ai toujours été, mais moins assumé.”

Le secrétaire d’Etat a quitté en août 2015 EELV, une formation politique habituellement classée à gauche, sans faire mystère de sa volonté de se rapprocher de la majorité gouvernementale.

Nommé secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat et à la Simplification, il a rejoint le gouvernement en même temps que deux autres écologistes, Barbara Pompili et Emmanuelle Cosse, jusque-là secrétaire nationale du mouvement.

Simon Carraud, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below