January 16, 2016 / 5:44 PM / 3 years ago

Des personnes seraient mortes de faim à Daïr az Zour, dit l'Onu

GENEVE (Reuters) - L’Onu annonce dans un rapport publié samedi avoir des informations non vérifiées selon lesquelles 15 à 20 personnes, dont quatre enfants, sont mortes de faim dans la ville de Daïr az Zour en Syrie en 2015.

Image fournie par le ministère russe de la Défense et montrant selon lui un avion de l'armée de l'air russe larguant de l'aide humanitaire au-dessus de Daïr az Zour. L'Onu annonce dans un rapport publié samedi avoir des informations non vérifiées selon lesquelles 15 à 20 personnes, dont quatre enfants, sont mortes de faim dans la ville de Daïr az Zour en Syrie en 2015. La partie occidentale de la ville est assiégée par l'Etat islamique depuis mars 2015. /Image diffusée le 15 janvier 2016/REUTERS/Ministère russe de la Défense

La partie occidentale de la ville est assiégée par l’Etat islamique depuis mars 2015. Aucun avion ne peut atterrir sur l’aéroport depuis septembre, mis à part des hélicoptères.

Les conditions de vie des 200.000 personnes assiégées sont en forte détérioration, précise l’Onu.

Il n’y a pas d’électricité depuis plus de dix mois et l’eau n’est disponible que pendant trois heures par semaine, indique le rapport des Nations unies.

Par ailleurs, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a fait état d’au moins 35 militaires syriens et forces pro-gouvernementales tués lors d’une offensive de combattants de l’Etat islamique (EI) dans plusieurs endroits de la ville samedi.

“Les combattants ont infiltré la partie nord-ouest de la ville et mené les attaques”, indique l’OSDH, une ONG basée à Londres qui suit le conflit grâce à un réseau d’informateurs sur le terrain.

L’EI contrôle l’essentiel de cette province de l’Est syrien tandis que le gouvernement tient encore des parties de la ville dont un aéroport militaire assiégé par le groupe.

Vendredi, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a confirmé plusieurs cas de grave sous-alimentation parmi les enfants de la ville syrienne de Madaya, assiégée depuis plusieurs mois par les forces gouvernementales.

Tom Miles et Mariam Karouny; Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below