January 14, 2016 / 3:16 PM / 3 years ago

Simple amende pour un Anglais qui a aidé une Afghane à Calais

par Ingrid Melander et Pauline Mevel

Le Britannique Rob Lawrie a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer pour aide à l'immigration illégale après avoir sorti de la "jungle" de Calais une réfugiée afghane de quatre ans. Il a été condamné à une amende symbolique. /Photo prise le 14 janvier 2016/REUTERS/Benoît Tessier

BOULOGNE-SUR-MER, Pas-de-Calais (Reuters) - Un Britannique jugé devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) pour avoir sorti de la “jungle” de Calais une réfugiée afghane de quatre ans a été condamné jeudi à 1.000 euros d’amende avec sursis, une peine symbolique.

Le tribunal n’a pas retenu le délit d’aide à l’immigration illégale pour lequel Rob Lawrie était poursuivi et a requalifié les faits en mise en danger de la vie d’autrui, une simple infraction.

Le procureur de la République, Jean-Pierre Valensi, avait réclamé la condamnation de cet ancien militaire de 49 ans, jugeant que l’infraction à la loi sur les étrangers, passible de cinq ans de prison et de 30.000 euros d’amende, était constituée. Le magistrat avait cependant laissé la porte ouverte à une simple condamnation pour mise en danger de la vie de la fillette au cas où le tribunal ne le suivrait pas.

“J’assume les poursuites engagées. Ce qu’on lui reproche, c’est d’avoir caché une enfant afghane en situation irrégulière dans une cache dans son véhicule pour le franchissement de la frontière”, a dit Jean-Pierre Valensi.

Avant l’audience, Rob Lawrie avait expliqué aux journalistes avoir décidé en octobre dernier de se rendre à Calais pour aider à y construire des abris après avoir été ému par les photos d’Aylan Kurdi, le jeune garçon syrien retrouvé mort sur une plage en Turquie.

Il avait alors fait la connaissance de Bahar Ahmadi, surnommée “Bru”, et de son père, qui lui avait demandé de faire passer la fillette en Angleterre où des membres de sa famille l’attendaient dans la ville de Leeds (Yorkshire).

“DÉCISION IRRATIONNELLE”

Il assure avoir refusé à plusieurs reprises jusqu’à ce que l’arrivée du froid dans le camp, le 24 octobre, ne le persuade d’emmener Bru à bord de sa camionnette. “Je ne voulais pas qu’une petite fille de 4 ans passe l’hiver dans la ‘jungle’”.

Le périple s’est arrêté quand les chiens des garde-frontières ont détecté deux Erythréens adultes cachés à l’arrière de sa camionnette, puis la petite fille. Rob Lawrie assure avoir ignoré la présence des Erythréens.

Le Britannique a regretté ce qu’il a qualifié de “décision irrationnelle”. Mais il a ajouté : “Je ne comprends pas pourquoi d’autres personnes dans le monde ne sont pas aussi sensibles que moi”.

Son avocate, Lucie Abassade, avait plaidé la relaxe, soulignant que la frontière était ténue entre la non-assistance à personne en danger et le délit d’aide à la circulation d’une personne irrégulière.

“Même si Rob a toujours dit ‘c’est stupide ce que j’ai fait, je n’aurais jamais dû’, il y avait quand même une situation désespérée de danger imminent pour la gamine”, a-t-elle dit à Reuters.

“Il faisait extrêmement froid fin octobre, donc il a voulu lui sauver la vie. Ca s’est passé un soir, ils étaient autour d’un feu. Il s’est dit : ‘Qu’est-ce que je fais ? Je m’en vais, je la laisse dormir dans le froid ou je la mets dans mon camion et je l’emmène chez sa tante ?’ Il a pris la deuxième solution”.

Un texte du Code des étrangers précise que dans certaines circonstances, notamment humanitaires, la personne ne peut pas être poursuivie, a assuré l’avocate.

Rob Lawrie a dit avoir été “dévasté” par cette affaire, parce qu’il était devenu un délinquant et parce que sa famille l’avait quitté. Il a confié à plusieurs médias avoir tenté de se suicider en novembre.

Environ 4.000 personnes vivent actuellement dans la “jungle” de Calais et 3.000 dans un nouveau camp à Grande-Synthe (Nord), près de Dunkerque, dans l’espoir de pouvoir passer en Grande-Bretagne.

Edité par Gérard Bon et Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below