November 16, 2015 / 3:22 PM / 3 years ago

Vers une COP21 sous haute sécurité et concentrée sur l'essentiel

PARIS (Reuters) - La conférence climat au Bourget, prévue du 30 novembre au 11 décembre, se réduira à l’essentiel, la négociation d’un accord sur la réduction des gaz à effet de serre, a déclaré lundi Manuel Valls en invoquant des raisons de sécurité après les attentats de vendredi à Paris, qui ont fait au moins 129 morts.

La conférence climat au Bourget, prévue du 30 novembre au 11 décembre, se réduira à l'essentiel, la négociation d'un accord sur la réduction des gaz à effet de serre, a déclaré lundi Manuel Valls en invoquant des raisons de sécurité après les attentats de vendredi à Paris. /Photo prise le 16 novembre 2015/REUTERS/Benoit Tessier

Un collectif d’organisations non gouvernementales (ONG) à l’initiative d’un projet de marche le 29 novembre à Paris, a pour sa part déclaré en début de soirée qu’il ne concevait pas de COP21 sans mobilisation de la société civile.

La COP21 est “un rendez-vous essentiel pour l’avenir de la planète” et l’annuler ou la reporter reviendrait à “abdiquer face au terrorisme”, a dit le Premier ministre sur RTL.

“Bien sûr (...) toute une série de manifestations qui étaient prévues n’auront pas lieu. Ça sera sans doute réduit à la négociation”, a-t-il cependant ajouté.

“Nous sommes en train de regarder ça”, a-t-il poursuivi. “Mais tout ce qui était extérieur à la COP, toute une série de concerts, de manifestations d’ailleurs plutôt festives, seront sans doute annulés.”

Le collectif d’ONG, baptisé Coalition Climat 21, a examiné lundi après-midi les conséquences des attentats de vendredi.

“Nous avons le devoir de rester debout et de continuer de nous battre pour une planète juste et vivable pour toutes et tous”, ont déclaré ces ONG dans un communiqué. “Tout en tenant compte des circonstances exceptionnelles, nous sommes convaincus que la COP21 ne peut pas se dérouler sans la participation ni sans les mobilisations de la société civile en France.”

“Nous mettrons en oeuvre tous nos efforts pour que se tienne l’ensemble des mobilisations que nous organisons. En concertation avec les autorités, nous continuerons à chercher à ce que la sécurité de toutes et de tous soit garantie.”

Selon une source proche de la Coalition Climat 21, celle-ci attend un “retour des autorités françaises” cette semaine.

“Nous réaffirmons notre engagement à faire tout notre possible pour que Paris accueille une marche ouverte et sûre le 29 novembre”, a dit à Reuters Alice Jay, directrice de campagne du mouvement citoyen Avaaz. “Nous discuterons des possibilités avec les autorités ces prochains jours.”

“UN MOMENT D’ESPÉRANCE”

Mais Manuel Valls a d’ores et déjà prévenu sur RTL que “rien” ne devait être fait “qui puisse mettre en danger les gens qui manifesteraient dans Paris”. Il a estimé que les forces de sécurité devaient “se concentrer sur l’essentiel”.

L’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy avait pour sa part jugé dimanche que la COP21 ne pouvait pas se tenir dans les conditions prévues avant les attentats de vendredi.

“Entre l’annulation pure et simple qui ne serait sans doute pas un bon signal (...) et le maintien en l’état de la COP21, il me semble qu’il y a un juste équilibre à trouver”, a estimé le prédécesseur de François Hollande sur TF1.

Initialement 20.000 à 40.000 personnes étaient attendues pendant la conférence sur le site du Bourget, au nord de Paris, où les délégations de 195 pays tenteront de conclure le premier accord universel visant à enrayer le réchauffement climatique.

Manuel Valls a assuré qu’aucun des 118 chefs d’Etat et de gouvernement qui ont prévu de venir à Paris pour l’ouverture de cette conférence le 30 novembre n’avait demandé un report.

“Tous veulent être là”, a ajouté le Premier ministre.

Devant le Parlement réuni en congrès à Versailles, François Hollande a fait de la COP21 un moment de solidarité et de mobilisation internationale contre le terrorisme.

“Le grand événement international de la conférence sur le climat sera non seulement maintenu mais sera un moment d’espérance et de solidarité”, a dit le chef de l’Etat.

“D’espérance parce qu’il s’agit tout simplement de l’avenir de la planète et de solidarité parce qu’il y aura sans doute plus de 100 chefs d’Etat et de gouvernement qui (...) viendront aussi dire à la France, pays des libertés, combien le monde entier est solidaire, combien le monde entier doit également se mobiliser pour lutter contre le terrorisme.”

Emmanuel Jarry, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below