November 11, 2015 / 5:39 PM / 3 years ago

Le BND allemand aurait espionné Laurent Fabius

BERLIN (Reuters) - Les services de renseignements allemands (BND) ont espionné un diplomate allemand ainsi que des personnalités de pays alliés, dont le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, affirme la station de radio allemande RBB Inforadio.

Siège à Berlin des services de renseignements allemands (BND) . Le BND aurait espionné un diplomate allemand ainsi que des personnalités de pays alliés, dont le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, /Photo d'archives/REUTERS/Soeren Stache/Pool

Il n’a pas été possible d’obtenir des commentaires officiels sur cette information.

A Malte, où il accompagne le président François Hollande à un sommet européen sur la crise migratoire, Laurent Fabius a laissé entendre qu’il demanderait des explications à l’Allemagne. “On va se rapprocher des Allemands. Quand on apprend ça, c’est très désagréable”, a-t-il dit sur iTELE.

Sans révéler l’identité de ses sources, RBB (Radio Berlin Brandebourg) rapporte mercredi que le BND a surveillé le diplomate allemand Hansjörg Haber, qui a dirigé la mission d’observation de l’Union européenne en Géorgie entre 2008 et 2011 et a ensuite été en poste à Bruxelles. Il est actuellement chef de la mission de l’UE en Turquie.

La Constitution allemande interdit l’espionnage de citoyens allemands.

Parmi les autres cibles du BND figurent Laurent Fabius et des membres de la Cour pénale internationale à La Haye, de l’Organisation mondiale de la santé, du FBI américain et de sociétés aux Etats-Unis.

Les révélations en 2013 émanant d’Edward Snowden, un contractuel de la NSA américaine, sur les activités de surveillance des services de renseignements américains en Allemagne, ont été suivies de révélations sur les activités d’espionnage du BND.

Le mois dernier, le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, a demandé l’instauration de contrôles plus stricts du BND après la publication d’informations selon lesquelles ses agents auraient espionné des ambassades de pays alliés sans l’autorisation du gouvernement.

Madeline Chambers et Sabine Siebold, Danielle Rouquié et Yann Le Guernigou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below