November 5, 2015 / 5:54 PM / 3 years ago

Le HCR s'attend à l'arrivée de 5.000 migrants par jour cet hiver

Réfugiés et migrants en attente d'être enregistrés sur l'île grecque de Lesbos. Dans un rapport publié jeudi, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime que les arrivées de migrants en Europe devraient se poursuivre cet hiver au rythme de 5.000 par jour. /Photo prise le 5 novembre 2015/REUTERS/Alkis Konstantinidis

GENEVE (Reuters) - Les arrivées de réfugiés et de migrants en Europe devraient se poursuivre cet hiver au rythme de 5.000 par jour, estime l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) dans un rapport publié jeudi.

Plus de 760.000 d’entre ont atteint l’Europe depuis le début de l’année, en grande majorité en passant par l’Italie et la Grèce, fuyant les conflits en Syrie, en Afghanistan et en Irak, mais aussi en Érythrée et dans d’autres pays d’Afrique.

En 2014, 216.000 migrants sont arrivés en Europe par la mer, un chiffre qui représente à peine celui qui a été comptabilisé pour le seul mois d’octobre 2015.

Plus de 3.400 d’entre eux ont trouvé la mort en tentant d’atteindre l’Europe par la mer. Jeudi, un enfant s’est noyé et un autre a été porté disparu au large de l’île grecque de Kos après le naufrage d’une embarcation transportant des migrants.

L’agence est à la recherche de 96,15 millions de dollars supplémentaires (88 millions d’euros) pour soutenir la Croatie, la Grèce, la Serbie et la Macédoine, portant à 172,7 millions de dollars la levée de fonds totale qu’elle entend réaliser pour contribuer à la résolution de la crise des migrants.

Ces fonds doivent servir à améliorer les structures d’accueil et à les adapter aux rudesses de l’hiver ainsi qu’à l’acquisition de tentes familiales et de logements équipés de chauffage, dit le communiqué du HCR.

De plus en plus d’enfants rejoignent les rangs des réfugiés qui arrivent en Europe et les familles sont de plus en plus nombreuses à emprunter un nouveau trajet passant par la Turquie et la Bulgarie pour éviter d’affronter les dangers de la mer, selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).

Dans son communiqué, William Spindler, fustige l’attitude des pays européens à qui il reproche de pas avoir élaboré de réponse à la crise des migrants.

Stephanie Nebehay,; Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below