October 18, 2015 / 3:47 PM / 3 years ago

Perquisition au siège de Volkswagen en France

Des gendarmes ont mené vendredi une perquisition au siège de Volkswagen France dans le cadre de l'enquête préliminaire pour "tromperie aggravée" ouverte début octobre. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray

PARIS (Reuters) - Des gendarmes ont mené vendredi une perquisition au siège de Volkswagen France dans le cadre de l’enquête préliminaire pour “tromperie aggravée” ouverte début octobre, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

“Cette perquisition s’est déroulée vendredi au siège de Volkswagen à Villers-Côtterets (Aisne) et à Roissy (Val-d’Oise). Du matériel informatique a été saisi”, a-t-on déclaré à Reuters, confirmant une information du Journal du Dimanche.

En Allemagne, un porte-parole de la direction de Volkswagen a confirmé la perquisition, soulignant que le groupe coopérait avec les autorités françaises.

La perquisition a été menée par des gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp).

Le parquet de Paris a ouvert début octobre une enquête préliminaire pour tromperie aggravée s’agissant d’une marchandise dangereuse pour la santé de l’homme afin de déterminer si le groupe automobile allemand a manipulé ses émissions polluantes en France, comme il l’a fait aux Etats-Unis.

Sophie Louet avec Jan Schwartz à Hambourg

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below