October 13, 2015 / 7:49 AM / 3 years ago

Nouvelles attaques palestiniennes à Jérusalem et Tel Aviv

JERUSALEM (Reuters) - De nouvelles agressions ont été commises par des Palestiniens à Jérusalem et dans la banlieue de Tel Aviv, faisant au moins trois morts et plusieurs blessés ce mardi, décrété “jour de colère” par plusieurs organisations palestiniennes.

Deux assaillants ont ouvert le feu mardi et poignardé des passagers dans un bus de Jérusalem, tuant deux personnes et en blessant quatre. De nouvelles agressions commises par des Palestiniens à Jérusalem et dans la banlieue de Tel Aviv ont fait au moins trois morts et plusieurs blessés ce mardi, décrété "jour de colère" par plusieurs organisations palestiniennes. /Photo prise le 13 octobre 2015/REUTERS/Ammar Awad

A Jérusalem, deux assaillants ont ouvert le feu et poignardé des passagers dans un bus de la ville, tuant deux personnes et en blessant quatre, rapportent des médias israéliens. Selon un porte-parole des services d’urgence, l’un des deux auteurs de l’attaque a été tué et l’autre capturé.

Quelques minutes plus tard, un Palestinien a précipité son véhicule sur un arrêt de bus dans le centre de Jérusalem avant de s’en extraire et de poignarder des piétons, tuant l’un d’entre eux et en blessant six autres. L’homme a été mis hors d’état de nuire, dit la police sans plus de précisions.

Plus tôt dans la matinée, à Raanana, dans la banlieue nord de Tel Aviv, un autre Palestinien a légèrement blessé un Israélien à un arrêt de bus situé sur la principale artère de la ville. Une vidéo amateur diffusée par la police montre que l’assaillant a ensuite été battu par des passants. Selon des ambulanciers des services d’urgence Magen David Adom, l’homme a été très sérieusement blessé.

Dans cette même banlieue, quatre autres personnes ont été blessées à l’arme blanche par un Palestinien.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé de réunir un conseil de sécurité à 12h00 GMT pour évoquer les nouvelles mesures qui pourraient être prises pour enrayer la montée de la violence.

Selon des responsables israéliens, il pourrait être décidé de boucler les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est d’où sont originaires un certain nombre des auteurs des attaques menées depuis près de quinze de jours.

Au total, sept Israéliens et 27 Palestiniens, dont neuf assaillants présumés et huit enfants, ont perdu la vie. Ces violences ont été provoquées en partie par les interrogations sur l’avenir du statut de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Plusieurs groupes palestiniens ont fait de ce mardi un “jour de colère” en Cisjordanie occupée, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est, tandis que les responsables de la communauté arabe israélienne ont appelé à la fermeture des magasins en soutien aux Palestiniens.

Maayan Lubell et Jeffrey Heller,; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below