September 17, 2015 / 8:19 AM / 3 years ago

La France veut renforcer son moratoire sur le maïs OGM

PARIS (Reuters) - La France a demandé à l’Union européenne l’autorisation de renforcer son moratoire sur la culture de maïs génétiquement modifié (OGM).

La France a demandé à l'Union européenne l'autorisation de renforcer son moratoire sur la culture de maïs génétiquement modifié (OGM). /Photo prise le 8 septembre 2015/REUTERS/Vincent Kessler

Les ministres de l’Environnement et de l’Agriculture, Ségolène Royal et Stéphane Le Foll, annoncent jeudi avoir décidé de demander à la Commission européenne “l’exclusion du territoire national pour les neuf maïs OGM déjà autorisés ou en cours d’autorisation au niveau européen”.

Une de ces neuf variétés est déjà autorisée à la culture au niveau européen, le maïs MON 810 du semencier américain Monsanto, et fait l’objet d’un moratoire en France.

“Cette décision est dans la droite ligne de la loi du 2 juin 2014 interdisant la mise en culture de maïs OGM sur le territoire national”, ajoutent les ministres dans un communiqué.

Conformément à une directive européenne adoptée en mars, les Etats membres de l’UE peuvent désormais restreindre ou interdire sur leur territoire l’utilisation d’OGM autorisés à l’échelle de l’Union.

Très utilisés aux Etats-Unis et en Asie, les OGM divisent l’opinion en Europe. Le Royaume-Uni y est généralement favorable alors que la France et d’autres pays s’y opposent.

Marine Pennetier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below