August 6, 2015 / 4:53 PM / 3 years ago

La France revendra ses Mistral sans difficulté, assure Hollande

ISMAILIA, Egypte (Reuters) - La France n’aura aucune difficulté à vendre les deux navires de guerre Mistral qu’elle conserve en vertu d’un accord passé avec la Russie après avoir renoncé à les lui livrer, a déclaré jeudi le président François Hollande.

Les deux porte-hélicoptères de classe Mistral, amarrés à Saint-Nazaire. La France n'aura aucune difficulté à vendre les deux navires Mistral qu'elle conserve après avoir renoncé à les livrer à la Russie, selon le président François Hollande. /Photo prise le 25 mai 2015/REUTERS/Stéphane Mahé

Le chef de l’Etat a confirmé que la France rembourserait “moins de 1,2 milliard” d’euros - le montant du contrat initial - après la non-livraison des deux bâtiments de projection et de commandement et n’aurait pas de pénalité à verser à Moscou.

Selon Le Figaro à paraître vendredi, l’accord aurait été trouvé autour d’un milliard.

Cette somme, “c’est exactement ce que la Russie a versé et les frais de formation qui ont été occasionnés par la conclusion du contrat avant qu’il ne soit interrompu”, a déclaré François Hollande à la presse lors d’une visite en Egypte pour l’inauguration de l’extension du canal de Suez.

Le Parlement français sera saisi en septembre d’un projet de loi pour ratifier l’accord passé entre les gouvernements français et russe “et toutes les données seront fournies à la représentation nationale” quant aux sommes exactes en jeu, a aussi expliqué le président de la République.

François Hollande a assuré que la France, qui ne souhaite pas conserver ces navires dont elle possède trois exemplaires, n’aurait aucun mal à trouver un nouvel acheteur.

“Ces bateaux suscitent une certaine demande de la part de beaucoup de pays”, a-t-il dit. “Il n’y aura aucune difficulté pour la France à trouver preneur de ces bateaux, sans qu’il y ait de coût supplémentaire pour notre pays.”

On confirme de source diplomatique française que “des approches” ont eu lieu en ce sens. “On sait qu’il y a plusieurs pays qui sont intéressés. Jusqu’à présent on ne disait rien puisqu’on n’avait pas dénoué le contrat. Vis-à-vis des Russes, ça aurait été insupportable”, a-t-on expliqué. “On vendra, j’espère, les Mistral à leur prix.”

“UN BON ACCORD”

L’accord qui a mis un terme à huit mois de contentieux avec Moscou est un “bon accord”, selon François Hollande, qui s’exprimait au lendemain d’un entretien téléphonique sur ce sujet avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

“Il était important que l’on puisse aboutir à cet accord, faire qu’il puisse se dénouer sans entraver les relations entre la France et la Russie, chacun devant comprendre qu’un certain contexte empêchait la livraison de ces bateaux”, a-t-il dit.

Dans la matinée sur RTL, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait répondu aux inquiétudes sur le “gâchis industriel” déploré par certains employés de Saint-Nazaire où ont été construits les deux navires.

“Il n’y aura par cet accord aucune conséquence pour l’emploi et il y aura, j’en suis convaincu, d’autres acquéreurs”, avait-il dit, souhaitant qu’une nouvelle vente intervienne le plus rapidement possible.

Le Canada, Singapour ou encore l’Egypte, qui vient d’acquérir une frégate multimissions Fremm et quatre corvettes Gowind, sont cités comme clients potentiels. Le groupe français DCNS, qui construit les Mistral, s’est refusé à tout commentaire sur ce point. Selon son PDG, Hervé Guillou, l’adaptation des Mistral pour un client de remplacement coûterait de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d’euros selon ses besoins.

Conclue en 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la vente à la Russie du “Vladivostok” et du “Sébastopol” avait été suspendue sine die en novembre sur décision de François Hollande en raison du rôle de Moscou dans le conflit ukrainien. La Russie est accusée d’apporter son soutien aux rebelles séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine, ce qu’elle dément.

Elizabeth Pineau, avec Marine Pennetier à Paris, édité par Gregory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below