August 5, 2015 / 6:49 PM / 3 years ago

Un bateau de migrants chavire en Méditerranée, au moins 25 morts

ROME (Reuters) - Un bateau sur lequel se trouvaient plusieurs centaines de migrants africains a chaviré mercredi au large des côtes de la Libye et le naufrage pourrait avoir fait de nombreuses victimes, ont déclaré les autorités et des organisations humanitaires.

Hélicoptère de la marine italienne et navire des gardes-côtes italiens au large des côtes libyennes où un bateau sur lequel se trouvaient plusieurs centaines de migrants africains a chaviré. Le naufrage pourrait avoir fait de nombreuses victimes. /Photo prise le 5 août 2015/REUTERS/Darrin Zammit Lupi

La garde-côtes italienne et l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont déclaré que quelque 400 personnes avaient pu être secourues.

Filippo Marini, porte-parole des gardes-côtes italiens, a déclaré que selon les premières informations disponibles, entre 400 et 600 personnes se trouvaient à bord du bateau. Il a ajouté que 25 corps avaient été repêchés pour l’instant.

Les opérations de sauvetage, qui impliquent des bâtiments italiens et irlandais, se poursuivent, a-t-il ajouté.

Federico Rossi, porte-parole du HCR, a déclaré qu’une centaine de personnes auraient pu se trouver dans la coque quand l’embarcation s’est retournée.

Médecins sans frontières (MSF), dont le navire de sauvetage Dignity 1 se trouve dans la zone, a déclaré sur son compte Twitter que le bateau qui a chaviré transportait environ 700 passagers.

“L’équipe confirme qu’il y a de nombreuses pertes mais n’a pas plus d’infos à ce stade”, a ajouté MSF.

Plus de 2.000 candidats à l’immigration et réfugiés sont morts depuis le début de l’année en tentant de gagner l’Europe via la Méditerranée, un chiffre à comparer à celui de 3.279 enregistré sur l’ensemble de l’an dernier, a annoncé mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

En avril, le naufrage d’un bateau transportant jusqu’à 800 personnes, le plus meurtrier depuis des décennies en Méditerranée, a suscité une vive émotion et conduit l’Union européenne à augmenter les moyens alloués à son dispositif de surveillance et de sauvetage maritimes.

Philip Pullella, Steve Scherer, avec Conor Humphries à Dublin, Marc Angrand et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below