November 19, 2014 / 4:48 PM / 4 years ago

Un psychiatre poursuivi pour homicide involontaire

LYON (Reuters) - La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble a renvoyé mercredi en correctionnelle un médecin psychiatre et l’hôpital qui l’employait pour avoir laissé s’échapper un schizophrène qui avait ensuite tué un passant.

La justice a renvoyé mercredi en correctionnelle un médecin psychiatre et l’hôpital qui l’employait pour avoir laissé s'échapper un schizophrène qui avait ensuite tué un passant dans une rue de Grenoble en 2008. /Photo d'archives/ REUTERS/Régis Duvignau

Ils devraient être jugés pour homicide involontaire dans le cadre de l’affaire Luc Meunier, un étudiant de 26 ans poignardé en pleine rue à Grenoble en 2008 par ce patient hospitalisé à l’hôpital de Saint-Egrève (Isère).

Jean-Pierre Guillaud, l’auteur des coups de couteau mortels, a été reconnu irresponsable de ses actes. Il est placé depuis lors dans une unité pour malades difficiles.

La famille de la victime avait porté plainte contre X pour faire établir les responsabilités du corps hospitalier. Elle avait par la suite fait appel du non-lieu prononcé en faveur de l’hôpital et des médecins.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below