November 19, 2014 / 4:48 PM / 4 years ago

Un psychiatre poursuivi pour homicide involontaire

La justice a renvoyé mercredi en correctionnelle un médecin psychiatre et l’hôpital qui l’employait pour avoir laissé s'échapper un schizophrène qui avait ensuite tué un passant dans une rue de Grenoble en 2008. /Photo d'archives/ REUTERS/Régis Duvignau

LYON (Reuters) - La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble a renvoyé mercredi en correctionnelle un médecin psychiatre et l’hôpital qui l’employait pour avoir laissé s’échapper un schizophrène qui avait ensuite tué un passant.

Ils devraient être jugés pour homicide involontaire dans le cadre de l’affaire Luc Meunier, un étudiant de 26 ans poignardé en pleine rue à Grenoble en 2008 par ce patient hospitalisé à l’hôpital de Saint-Egrève (Isère).

Jean-Pierre Guillaud, l’auteur des coups de couteau mortels, a été reconnu irresponsable de ses actes. Il est placé depuis lors dans une unité pour malades difficiles.

La famille de la victime avait porté plainte contre X pour faire établir les responsabilités du corps hospitalier. Elle avait par la suite fait appel du non-lieu prononcé en faveur de l’hôpital et des médecins.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below