October 16, 2014 / 10:04 AM / in 4 years

Election annulée au Pontet, une ville remportée par le FN

MARSEILLE (Reuters) - Le tribunal administratif de Nîmes (Gard) a annulé jeudi l’élection municipale du Pontet (Vaucluse) qui avait permis en mars dernier la victoire de Joris Hébrard dans l’une des 10 villes gagnées par le Front national, a annoncé sur son site internet son adversaire UMP, Claude Toutain.

Le tribunal administratif de Nîmes (Gard) a annulé jeudi l'élection municipale du Pontet (Vaucluse) qui avait permis en mars la victoire de Joris Hébrard dans l'une des 10 villes gagnées par le Front national. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

Lors de l’audience du mois de septembre, le rapporteur public avait fait état de “listes d’émargement litigieuses”, notamment de 17 émargements présumés frauduleux.

Le juge administratif a suivi son avis pour annuler l’élection remportée par sept voix d’écart par l’élu FN. Joris Hébrard avait gagné avec 3.141 voix, contre 3.134 pour Claude Toutain, qui a introduit début avril un recours en annulation.

Le maire du Pontet peut faire appel de cette décision devant le conseil d’Etat, un recours suspensif. Dans le cas contraire, de nouvelles élections se tiendront dans les trois mois.

Aux élections municipales de mars, le Front national a décroché la gouvernance de 10 villes. En outre, Robert Ménard a été élu à Béziers avec le soutien du parti d’extrême droite sans en faire partie.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below