September 23, 2014 / 8:24 AM / 4 years ago

La députée Sylvie Andrieux condamnée à un an de prison ferme

La députée de Marseille Sylvie Andrieux a été condamnée mardi en appel à une peine de quatre ans de prison, dont un ferme, assortie d'une amende de 100.000 euros et de cinq ans d'inéligibilité, pour des détournement de fonds publics. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

MARSEILLE (Reuters) - La députée de Marseille Sylvie Andrieux a été condamnée mardi en appel à une peine de quatre ans de prison, dont un ferme, assortie d’une amende de 100.000 euros et de cinq ans d’inéligibilité, pour des détournement de fonds publics.

L’ex-élue socialiste avait été condamnée en première instance, en mai 2013, à trois ans de prison.

L’avocat de la députée des quartiers Nord de Marseille, qui a été exclue du Parti socialiste, a indiqué que sa cliente allait déposer un pourvoi devant la cour de cassation.

“Sylvie Andrieux va faire valoir une série d’arguments qui n’ont pas été entendus par la cour”, a dit Gaëtan di Marino.

La députée désormais non inscrite des Bouches-du-Rhône a été reconnue coupable en première instance d’avoir fait verser plus de 700.000 euros d’argent public à des associations fictives de sa circonscription pour obtenir les voix d’électeurs entre 2005 et 2008, lorsqu’elle était vice-présidente du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Comme devant le tribunal correctionnel de Marseille, Sylvie Andrieux avait reconnu lors de l’audience en appel des “dysfonctionnements” mais nié les faits qui lui sont reprochés.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below