for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

France: Mélenchon sera candidat en 2022 sous réserve de soutien

Jean-Luc Mélenchon a annoncé dimanche qu'il serait candidat à l'élection présidentielle française de 2022 sous réserve d'obtenir "une investiture populaire" de la part de 150.000 personnes./ Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon a annoncé dimanche qu’il serait candidat à l’élection présidentielle française de 2022 sous réserve d’obtenir “une investiture populaire” de la part de 150.000 personnes.

“Mon intention est d’aider à déconfiner les esprits, à nouveau à se projeter sur l’avenir (...). Alors oui, je suis prêt et je propose ma candidature”, a dit le chef de file de La France Insoumise (LFI) lors d’une interview au journal de 20h de TF1, en précisant que sa candidature ne serait définitive que s’il recueille 150.000 “signatures de parrainage”.

“Quand tout va mal et que ça semble être nuit noire pour beaucoup de gens qui ne trouvent pas leur compte dans la brutalité de cette société, il faut allumer une lumière pour qu’on se dise ‘il y a un bout au tunnel, on peut faire autrement’”, a-t-il également déclaré.

Jean-Luc Mélenchon a en outre estimé que le gouvernement n’avait “tiré aucune leçon” du précédent confinement mis en oeuvre pour freiner la propagation du coronavirus et que la deuxième vague de l’épidémie s’annonçait “sévère”.

“C’est la pagaille, parce que l’incohérence des ordres et des contre-ordres a abouti à ce résultat que les gens ont l’impression que, l’on respecte ou non les consignes, ce n’est pas très grave.”

Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon - déjà candidat à deux reprises à la présidentielle, en 2012 et 2017 - a essuyé des revers aux dernières élections européennes et municipales, qui permettent à Europe Ecologie les Verts (EELV) de lui disputer le leadership à gauche.

Lors de la dernière élection présidentielle, en 2017, Jean-Luc Mélenchon avait obtenu 19,6% des suffrages exprimés et terminé en quatrième position du scrutin derrière Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up